Vendredi, Avril 18, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Assemblée générale du conseil consultatif du MNLA

Mouvement National de Libération de l’Azawad

°°°°°°°°°

MNLA

°°°°°°°°°

Unité – Liberté – Justice

CONSEIL CONSULTATIF DU MNLA

Communiqué final de l'Assemblée générale du conseil consultative du MNLA

Session du 31 mars au 03 avril 2014

Le Conseil Consultatif du MNLA, réuni en Assemblée Générale du 31 mars 2014 au 03 avril 2014 sous la présidence de son premier Vice-président Monsieur Choghib AG ATTAHER, a passé en revue ses activités, de son élection en janvier 2013 à Tinzawatèn à ce jour. Il a également analysé de façon approfondie la situation qui prévaut actuellement dans l’Azawad.
De ce fait il a procédé à la mise en place d’un nouveau bureau conformément aux statuts et Règlement Intérieur du MNLA. Ce nouveau bureau a été exhorté à continuer l’œuvre du précédent avec encore plus de constance et plus de dynamisme, dans la ligne d’orientation générale du MNLA.
Par ailleurs il a réitéré :
- son indéfectible attachement aux idéaux du MNLA ;
- Sa pleine confiance et son soutien total au Secrétaire Général du MNLA, particulièrement eu égard aux pas importants qu’il a accomplis dans la compréhension du problème de l’AZAWAD à travers le Monde ;
- Son attachement à une solution politique négociée, équitable et durable du conflit opposant l’AZAWAD au Mali ;
- Son respect à la mission des forces internationales (Serval et MINUSMA) dans leur rôle de maintien de la paix et de la stabilité tout en leur demandant de rester fidèles à toute l’impartialité que requiert la déontologie en la matière et la délicatesse de la question.
Le Conseil Consultatif du MNLA dénonce l’obstination des FAMA (Forces Armées Maliennes) à occuper de nouvelles positions contrairement à l’Accord de Ouagadougou

Il exige des Forces internationales évoluant sur le territoire de l’AZAWAD le respect strict de l’environnement. En outre il prend à témoin la Communauté Internationale qu’il s’oppose à toute exploitation des ressources naturelles de l’AZAWAD avant la signature d’un Accord global définitif avec le Gouvernement malien.
Le Conseil Consultatif, vivement préoccupé par l’insécurité qui tend à se généraliser dans l’AZAWAD, recommande l’implication totale du Mouvement dans la sécurité du territoire de l’AZAWAD.
Il recommande une évaluation exhaustive de l’Accord de Ouagadougou par tous ses signataires. Il exige la libération immédiate des personnes détenues du fait du conflit comme l’exigent les dispositions de l’Accord de Ouagadougou, y compris celles, nombreuses, arrêtées arbitrairement après la signature de cet Accord.
Il recommande instamment l’ouverture d’une enquête internationale sur tous les crimes commis par le Mali sur les populations de l’AZAWAD de 1960 à ce jour.
Il dénonce les bricolages en cours pour un retour des populations déplacées avant la signature de l’Accord global définitif.
Enfin le Conseil Consultatif du MNLA demande l’ouverture des vraies négociations entre l’AZAWAD et le Mali, sous l’égide et la garantie de la Communauté Internationale et en terrain neutre. A ce sujet il attire la bienveillante attention de la Communauté Internationale sur tous les risques liés à confiner le Mali et l’AZAWAD dans le statut d’Etat Unitaire, statut à l’origine globale du conflit.

Kidal, le 03 avril 2014

L’Assemblée Générale

   

Le MNLA reçu en audience par le ministère Russe des affaires Etrangères

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad informe l'opinion nationale de l'Azawad et l'opinion Internationale qu'une délégation du mouvement conduite par son secrétaire général, son excellence Bilal Ag Acherif, et a été reçue en audience ce jour Vendredi 14 Mars 2014 à Moscow par son excellence Monsieur Mikhail BAGDANOV, vice-ministre Russe des affaires étrangères et envoyé spécial du président Poutine pour l’Afrique et le proche orient, assisté de ses collaborateurs chargés de l’Afrique.

 

Cette audience s'inscrit dans la démarche constante et résolue du Mouvement National de Libération de l'Azawad à accompagner le processus politique enclenché depuis la signature de l'Accord-cadre signé à Ouagadougou en Juin 2013 et celle de continuer à porter le message du peuple de l'Azawad partout, particulièrement auprès des pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU, dont ceux qui y ont un droit de veto.

 

Les discussions qui se sont déroulées dans une atmosphère conviviale ont porté essentiellement sur les questions liées à la problématique de l'Azawad et au conflit qui l'oppose au gouvernement du Mali.

La délégation du MNLA a procédé à un exposé explicatif et détaillé de la situation de l'Azawad. Toutes les causes du conflit ont été exposées au gouvernement de la fédération Russe. Les causes historiques, politiques, sociales et culturelles des soulèvements récurrents et de la souffrance du peuple de l'Azawad ont fait l'objet de larges échanges.

 

Le président de l'exécutif du MNLA, Mr Bilal Ag Acherif, a clairement exprimé l'urgence et la nécessité de trouver une solution par la voie du dialogue politique à ce conflit qui n'a que trop duré. Il a réaffirmé la disponibilité du MNLA à œuvrer dans la voie des négociations politiques pourvue que celles-ci soient basées sur une volonté franche et sincères de toutes les parties.

 

Le vice-ministre Russe des affaires étrangères a remercié la délégation du MNLA pour le niveau élevé des échanges et l'a invité à persévérer dans la voie de la solution politique négociée. Il a par ailleurs réaffirmé la disponibilité du gouvernement fédéral Russe à accompagner toutes les parties pour une solution juste, équitable et durable de la crise.

 

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad adresse ses vifs remerciements au peuple de la fédération Russe et à son gouvernement pour l’accueil et l’hospitalité qui leur a été réservé tout au long de son séjour.

Moscow le 14 Mars 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Aucune dissidence, aucune division au sein du MNLA

 

Mouvement National de Libération de l’Azawad

°°°°°°°°°

MNLA

°°°°°°°°°

Unité – Liberté – Justice

C’est avec surprise que le MNLA a appris que l’un de ses anciens membres, en l’occurrence Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, a déclaré dans les colonnes de Jeune Afrique, qu’il entrait en dissidence afin de créer une «coalition » en vue de « débloquer les négociations » et « tendre la main au président IBK ».

Tout d’abord, le MNLA tient à préciser qu’en dehors de la défection de la seule personne d’Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, le Mouvement n’a enregistré aucune dissidence au sein de son Bureau politique.  Au contraire, le MNLA, fort de ses expériences passées et conscient de l’impérieuse nécessité de sa totale cohésion est plus que jamais soudé autour de sa principale revendication qui demeure l’aboutissement d’un accord sur un cadre institutionnel et juridique spécifique à l’Azawad.

D’autre part, il convient de préciser que la direction du MNLA a été récemment mise dans l’obligation de relever Ibrahim Ag Mohamed Assaleh de ses responsabilités politiques au sein du Mouvement en raison principalement de son non respect des textes, conduite et ligne directrice du mouvement et de sa proximité grandissante avec Bamako. Or, toute initiative prise à l’insu du MNLA, et à plus forte raison en commun accord avec le gouvernement de Bamako, n’est pas de nature à susciter la confiance car, faut-il le rappeler, l’Azawad et Bamako restent en état de belligérance tant que les deux parties ne trouvent pas d’accord final sur un cadre institutionnel et juridique pour l’Azawad.

Enfin, l’annonce d’une dissidence depuis Bamako, prétendant  de surcroit créer une organisation politico-militaire à partir de l’étranger, ne peut se targuer d’une quelconque crédibilité. Le Mouvement national de libération (MNLA) rappelle qu’il est le fruit d’une très large concertation entre tous les enfants de l’Azawad et ayant pris naissance à Zakak, dans le cœur de l’Azawad. Le MNLA ne répond à aucun autre agenda en dehors de celui du peuple de l’Azawad qui vient encore de lui rappeler ses profondes aspirations, comme cela a été récemment le cas à l’occasion du 8 mars 2014.

En effet, en ce jour symbolique de la journée internationale de la femme, les azawadiennes,  brandissant haut et fort le drapeau de l’Azawad ont, encore une fois, crié au monde entier les aspirations du peuple de l’Azawad à vivre dans la liberté, la paix et la dignité, comme elles le font inlassablement depuis deux ans, y compris au détriment de leur vie. Le MNLA tient à leur rendre l’hommage qui leur est dû et leur témoigner sa plus profonde reconnaissance.

Kidal le 11 Mars 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Le commandant membre de la commission de vérification des accords Ahabi Ag Ahmeyad gravement blessé

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad informe l'opinion de l'Azawad et l'opinion internationale que dans la soirée de ce Mardi 04 Mars 2014 Le commandant du MNLA Ahabi Ag Ahmeyad membre de la commission de vérification des accords de Ouagadougou a été gravement blessé suite à des tirs ciblés de l'armée malienne en présence des forces de la MINUSMA.

Le commandant Ahabi Ag Ahmeyad a été blessé alors qu'il est désarmé et en sortant de son domicile dans le centre ville de Kidal.

Le MNLA condamne par la dernière rigueur cette énième provocation de guerre de l'armée malienne  et informe les forces de la MINUSMA et les forces Internationales en présence que ce crime odieux ne restera pas impunis.

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad lance un appel à toutes ses forces combattantes à être prêtes à toutes éventualité et décrète à partir de cet instant l'Etat d'urgence dans toutes les zones sous son contrôle.

Kidal le 04 Mars 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

 

 

 

 

   

Page 1 sur 54