Communiqué Final du 3è Congrès du MNLA tenu du 07 au 11 avril 2016 à Kidal

Le troisième Congrès ordinaire du Mouvement National de Libération de l'Azawad, tenu à Kidal du 07 au 11 Avril 2016, se réjouit de la participation à ses assises des délégués de toutes les régions de l’Azawad et de ceux de l’Extérieur, notamment de l’Algérie, du B.Faso, du Niger, de l’Arabie Saoudite, de Bamako, de l’union Européenne, de la Libye, du Maroc et de la Mauritanie, ainsi que des délégués des Mouvements membres de la CMA. Le congrès a enregistré une très large participation des organisations des Ulémas, des femmes, des jeunes, et des chefs des villages, quartiers et Fractions de l’Azawad.

A la suite des débats, le congrès a invité toutes les structures politiques et militaires à poursuivre et à consolider la lutte sans relâche pour atteindre les objectifs du Mouvement dans le respect de tous nos engagements notamment l’accord de paix issu du processus d’Alger.

Le congrès déplore la lenteur persistante dans la mise en œuvre de l’Accord par le gouvernement du Mali. Face à ce constat, Son excellence Mr Bilal Ag Acherif, Secrétaire Général du Mouvement a mis en exergue l’importance de l’accord et la nécessité de sa mise en œuvre diligente, intégrale, réellement consensuelle par une totale implication des parties . Il rappelle que l’accord constitue un pas important vers la stabilité dans la sous régionsahélo saharienne. Il remercie par la même occasion la communauté Internationale pour son engagement dans la résolution du conflit qui oppose l’Azawad au Mali et invite les organisations humanitaires pour une assistance permettant un retour des populations réfugiées et des déplacées dans des conditions respectant la dignité humaine à travers une viabilisation des sites d'accueil et la mise en place des services sociaux de bases.

Le congrès fait sienne cette déclaration et recommande sa prise en compte. Le congre salue la rencontre historique d’Anefif entre la CMA et la Plateforme et invite le peuple de l’Azawad à plus de cohésion autour de la paix retrouvée.

Lire la suite...

Discours de Son Excellence Monsieur Bilal AG ACHERIF, Sécretaire Général du MNLA

 

Monsieur le Representant de la MINUSMA ;

Monsieur le Representant de Barkhane ;

Monsieur le Président du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) ;

Monsieur le Sécretaire Général du Mouvement Arabe de l’Azawad (MAA) ;

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Revolutionnaire du MNLA ;

Messieurs les membres du Conseil Consultatif du MNLA ;

Mesdames et Messieurs les membres du bureau executif du MNLA;

Madame la Representante de la coordination des femmes de l’Azawad ;

Madame la Representante de l’association des femmes de l’Azawad ;

Monsieur le Representant de l’union des jeunes de l’Azawad ;

Combattants et combattantes;

Chers invités ;

C’est un plaisir pour moi d’adresser mes sincères remerciements à toutes les delegations venues de l’interieur comme de l’exterieur de l’Azawad,

Soyez les bienvenues.

Je remercie particulierement les membres des bureaux regionaux et des cellules du mouvement

Chers invités ;

La creation du Mouvement National de l’Azawad (MNA) le 1er novembre 2010 à tombouctou, avait pour but de mener une lutte pacifique pour la revendication des droits inalienables des populations de l’Azawad. Le MNA etait conscient que le dialogue est le moyen naturel pour regler les differends et faire aboutir les aspirations d’un peuple.

C’est après avoir usé toutes les voies de recours au dialogue qu’ il s’est vu obligé de s’allier avec les forces combattantes de l’Azawad partageant les memes ideaux que lui, notamment une frange de l’alliance du 23 mai 2006, l’ATNM de feu ibrahim AG BAHANGA, des officiers et sous offiers Azawadiens venus repondre au devoir qui les interpelle, pour créer le Mouvement National de Liberation de l’Azawad (MNLA) le 16 octobre 2011.

Pour partager ses intentions, le MNLA a initié une large concertation entre les cadres politiques, militaires, les leaders traditionnels, religieux, les femmes et les jeunes pour prendre l’engagement de recourir à la lutte armée dans le respect des droits de l’homme et de la diginité humaine. De la date d’enclenchement des hostilités le 17 janvier 2012 à nos jours, les armes du MNLA n’ont fait aucune victime militaire hors du theatre des operations encore moins civile. Les prisonniers de guerre que nous avons libéré peuvent temoigner du traitement humain dont ils ont beneficié pendant leur detention.

La lutte que mene le MNLA c’est pour les populations de l’Azawad. Nous nous refusons toute ingerence dans les affaires internes d’un autre Etat.

Chers invités ;

La signature de l’accord de ouaga qui a ouvert la voie au processus d’Alger a été faite sous la pression et dans la precipitation de sorte qu’on voulait plus voir un accord signé que de tracer une voie vers la paix. Nous l’avons signalé à l’époque. Son manque d’application est à la base des violents affrontements des 17 mai et 21 mai 2014 à Kidal. C ‘est dire que la pression excercée a crée un très grand fossé entre l’esprit de l’ accord et les attentes des populations.

Au cours des négociations inclusives d’alger, il y a eu une véritablle ambiguité dans la question de representativité et de parties au conflit. Des mecanismes ont été dressés pour encore une fois noyer la cause legitime des azawadiens. Notre vision basée sur une large autonomie de l’azawad tout en tenant compte des limites exigées par les differentes resolutions des Nations Unions était percue comme excessive par les autres acteurs impliqués dans la gestion du processus.On nous offrait plus des occasions pour parler plutôt que pour negocier. A la sortie de ces pourparlers, on a encore signé un accord avec des pressions multiformes.

Malgre tout, le MNLA avec les autres mouvements membres de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) a continué son plaidoyer pour une prise en charge dans l’accord des preoccupations des populations de l’azawad. Aujourd’hui, nous sommes face à des engagements inscrits dans cet accord. Nous allons les respecter en concentrant toutes les energies positives pour sa mise en œuvre dans son esprit et dans sa lettre. Pour nous, cet accord pose les bases d’une rélation nouvelle entre l’Azawad et le reste du Mali.

Nous invitons le gouvernement et la classe politique maliens à prendre des decisions courageuses pour poser la question de l’Azawad sans tabou dans l’objectif de trouver une solution definitive. Nos populations doivent s’engager definitivement dans la voie de la paix. Il ne sert à rien de detruire chaque dix ans ce qu’on a construit si difficilement.

L’implication de la communauté internationale doit être un atout permettant de regler toutes les questions de fond au lieu d’etre un handicap qui va remettre les solutions à plutard. Chers invités, La lutte pour les droits du peuple de l’Azawad est une lutte noble. Ne vous en doutez point. Des generations avant nous l’ont mené au prix de leur vie. Ils y ont fait des pas importants qui doivent etre capitalisés.

Permettez moi de rendre un hommage merité à tous ces martyrs.

Le MNLA encourage et adhère à toutes les initiatives pour rapprocher les azawadiens. C’est pourquoi nous avons investis tous nos efforts sous la conduite de la CMA pour initier les concertations d’anafif entre les differentes communautés de l’azawad. Les acquis sont énormes et ils doivent etre preserver. Rien ne doit justifier des attitudes belliqueuses. Permettez moi de saluer le courage de ces hommes et de ces femmes qui ont accepté depasser leur égo pour mettre l’interêt de nos populations au dessus de tout. Ce qui nous profite et profite à notre peuple, c’est notre union.

L’histoire interpelle les azawadiens pour que chacun apporte sa pierre à l’edifice pour la construction de l’avenir de nos enfants qui ont le droit de savoir l’heritage qu’on leur a legué.

Lire la suite...

Info

Camarades ,

Notre site, pardon, votre site n’est pas opérationnel depuis près de 6 mois pour des raisons independantes de notre volonté. Ce problème est maintenant derrière nous.

Nous avons le plaisir de vous retrouver enfin pour partager tout sur la vie du Mouvement d’une part et de l’Azawad en général.

C’est le lieu de vous remercier tous et vous souhaiter un bon mois de Ramadan plein de santé et de bonheur. Ramadan Moubaraka.

Azawad Harkouk

Ilad AG MOHAMED

Election Législative partielle à Talatayt

Communiqué N°002/CMA/2016

La Coordination des Mouvements de l’Azawad informe l’opinion Nationale et Internationale que suite à la réticence de la population civile de la commune de Talatayt à une quelconque organisation d’élection législative partielle , le Gouvernement malien décide d’organiser cette élection à travers le déploiement de son armée en imposant à la dite population l’élection législative partielle (deuxième tour d’Ansongo).

La CMA  informe l’opinion nationale et Internationale que la population de la commune de Talatayt restant attachée au respect de son esprit démocratique, déclare n’être associée ni mêler de loin comme de près à cette organisation d’élection législative partielle dans le cercle d’Ansongo.

L’usage de force  par la présence de l’armée malienne n’est point souhaité dans la zone par la population. La première tentative d’imposition de cette élection fût déjà un échec, malgré que les autorités de la C.M.A avait déjà saisit par correspondance la MINUSMA et les autorités maliennes sur ses enjeux.

La CMA rappelle au Gouvernement Malien et à la Médiation Internationale, qu’il est stipulé dans l’accord d’Alger qu’elle a signé le 20 Juin  2015, qu’aucune élection quelconque ne doit  être organisée sans la mise en place des autorités transitionnelles, conformément à l’accord.

Lire la suite...

La CMA condamne les actes barbares de l'armée malienne contre les civiles à Goundam

Coordination des Mouvements de l’Azawad

C.M.A

Communiqué N°001/CMA/2016

La Coordination des Mouvements de l’Azawad a appris avec consternation de sources sures et témoins oculaires que dans la journée du 15 janvier 2016, six (6) personnes ont été exécutées par l'armée malienne, dont quatre (4) à la sortie du site nomade de Zenzene et deux (2) autres près du camp militaire de Goundam.

Le village de Zenzene est situé à une quinzaine de Kilomètres de Goundam sur l'axe principal le reliant à Tombouctou.

Neufs (9) autres personnes sont encore portées disparues et le village a été pratiquement déserté par sa population suite à l’usage excessif des armes dont des armes lourdes.

Ces exécutions sommaires et disparussions ont été commises contre les populations civiles  par les FAMA ( Forces armées maliennes ) en représailles suite à une attaque perpétrée contre elles par des bandes non encore identifiées.

 La CMA dénonce ces actes barbares, criminels et odieux de l’armée malienne et exige sans délai l’arrestation immédiate de leurs auteurs car étant connus et relevant directement du commandement militaire des FAMA.

La CMA informe que  les autorités maliennes portent entièrement la responsabilité de ce qui adviendra des personnes portées disparues et exige qu’une mission d'enquête urgente soit déployée sur les lieux.

Elle prend à témoin le comité de suivi de l’accord, la médiation et la communauté internationale sur les conséquences graves  de tels actes.                                                                 

Lire la suite...

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook