Violations des droits des l’Homme et des Accords de cessez-le-feu par la partie malienne

تنزيلCOORDINATION DES  MOUVEMENTS  DE  L’AZAWAD

C. M. A.

Note sur violations des droits des l’Homme et

des  Accords de  cessez-le-feu

 La Coordination des Mouvements  de  l’AZAWAD porte à la connaissance des Organisations de Défense des Droits de l’Homme et de la Communauté Internationale  que les violations des droits de l’Homme et du cessez-le-feu continuent par la partie malienne enhardie par la liberté habituelle de le faire.

     Après  l’enlèvement et l’assassinat du Chef de Fraction Nakhanou Ag Alhaj et de deux de ses administrés, en violation flagrante des droits humains, voilà que d’autres actes terroristes et flagrants se produisent.

1 – le 18 Février 2015 à Gao ont été enlevés MM Souleymane Ag Adamo et Alhassène Ag Atteyyoub qui ont été déportés aussitôt à Bamako ;

2 – Le 07 mars 2015, toujours à Gao, devant le Commissariat de police malien qui n’a nullement réagi, deux adolescents, Oumar Ould-Sidiyya et Mohamed Sidiyya Ould-Attèyyèb, ont été tués et brûlés à calcination ;

3 – Le 13 mars 2015, kidnapping par la MINUSMA à Idélemèn (environ 200 km Est de Gao) de quatre (4) bergers dont un vieux de 75 ans. Ils ont été aussitôt remis aux autorités maliennes qui les ont immédiatement déportés à Bamako où ils vont marchander leur libération, comme tous les autres.

     3 – Le 22 mars 2015, à Aghoudoud (20 km environ au nord de Niafounké), deux bergers touaregs, ayant vu arriver sur eux une colonne des FAMA, ont pris la fuite pour éviter ce que les FAMA ont l’habitude de faire : tirer inconsidérément sur les nomades. C’est ce que les FAMA ont précisément fait sur les deux bergers Taynouna Ag- Sidihamma et Biti Ag-Labzawa qui sont grièvement blessés. Cette opération a semé une panique générale dans toute la zone et des personnes sont portées disparues en pleine période de soif. L’armée malienne ose bien achever les deux blessés et les jeter quelque part car habituellement elle effectue de tels forfaits et diffuse sans vergogne que c’est à la suite d’un affrontement avec des rebelles !!

4 - 23 mars 2015 : Deux camions de transport ont été interceptés à Guessèr-Chekh et emmenés par des éléments de la « Plateforme » assurément pour les confisquer avec leur cargaison comme d’habitude. Rappelons en passant que cette « Plateforme » a paraphé le document d’Alger du 1er mars 2015 !

  Enfin il faut également rappeler à la bienveillante attention de la Communauté Internationale que les populations de l’AZAWAD sont prises en sandwich entre l’insécurité que sème allègrement l’armée malienne et celle que sèment les terroristes de tous bords.

Nous espérons vivement que la Médiation et toutes les Organisations habilitées à le faire amèneront la partie malienne à changer immédiatement de comportement en adoptant celui prescrit par la règlementation internationale.

Lire la suite...

CMA: Communiqué de Presse

La Coordination des Mouvements de l’Azawad

 (CMA)

 

 تنزيل

Communiqué de Presse

 

La Coordination des Mouvements de l’Azawad porte à la connaissance de la communauté Internationale et de la population qu’une colonne du groupe terroriste “ Mujao“ a attaqué une patrouille de deux membres de la coordination hier, 28 Mars 2015 à Inazol (Sud-ouest de Ménaka) non loin de la frontière du Niger. Le combat a duré plusieurs heures et s’est soldé par des pertes de parts et d’autres. Les membres de la Coordination déplorent la perte de cinq (05) Martyrs. Le groupe terroriste (MUJAO) a subit des lourdes pertes humaines et matérielles.

 

Lire la suite...

COMMUNIQUE DE PRESSE: La CMA et la Méditation sont convenues de tenir une rencontre de concertation dans un bref délai

11066142 971653539526354 7987348717286370777 n

COORDINATION  DES  MOUVEMENTS  DE  L’AZAWAD

CMA

 COMMUNIQUE  DE  PRESSE

A l’invitation de la Coordination  des  Mouvements  de  l’AZAWAD (CMA), une importante délégation de la Médiation internationale comprenant son chef de file, l’Algérie, élargie aux Représentants de la France, de la Chine et de la Russie, conduite par son Excellence Monsieur Mongi Hamdi, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Chef de la MINUSMA, s’est rendue à Kidal le 17 mars 2015.

   Cette importante délégation et la Coordination des Mouvements de l’AZAWAD  ( CMA) se sont rencontrées dans la salle de réunions de la MINUSMA à Kidal. Au cours de cette réunion la CMA a  exposé les conclusions de la rencontre de concertation avec les populations de l’AZAWAD organisée du 12 au 15 mars 2015 à Kidal autour du projet d’accord de paix paraphé le 1er mars 2015 à Alger par un seul des deux belligérants.

 La délégation de la Médiation a pris note de cet exposé et a fait des recommandations pertinentes.

  La CMA a réaffirmé sa réelle volonté d’aboutir le plus tôt possible à la signature d’un Accord de paix prenant en compte les points essentiels de  ses revendications, sans toutefois remettre en cause l’architecture du document paraphé à Alger.

 Elle réitère sa ferme volonté de respecter les engagements antérieurs et invite le Mali et la Communauté Internationale à faire de même.

 A l’issue des débats, empreints de franchise et de sérénité, les deux parties sont convenues de la nécessité de tenir une rencontre de concertation dans un bref délai pour lever les derniers obstacles à la signature de l’Accord.

Lire la suite...

Déclaration finale de la CMA suite aux journées de concertation à Kidal

manifestation-kidal

Déclaration finale de la CMA suite aux journées de concertation des populations de l’Azawad tenues du 12 au 15 mars 2015 à Kidal sur le projet d’accord.

La CMA se félicite de la tenue de la rencontre de concertation de toutes les composantes de l’Azawad. Elle renouvelle vivement ses remerciements et sa confiance à la médiation internationale, ayant comme chef de file l’Algérie pour tous les efforts déployés en vue de parvenir à un accord de paix juste et durable, mettant fin au conflit qui oppose le peuple de l’Azawad à l’Etat malien.

Elle remercie également le Gouvernement malien pour sa disponibilité maintes fois affirmée dans le cadre de la recherche d’une solution par la voie de la négociation.

-          Considérant les résolutions 2100 et 2164 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, relatives à la crise malienne ;

-          Considérant la déclaration du conseil de Sécurité des Nations Unies sur le Mali, en date du 06 février 2015 ;

-          Considérant l’Accord de Ouagadougou du 18 juin 2013 ;

-          Considérant la feuille de route signée à Alger le 24 juillet 2014 ;

La CMA a organisé du 12 au 15 mars 2015 à Kidal, une large consultation ayant regroupé des milliers de participants en vue de recueillir l’avis de la population de l’Azawad sur le projet d’Accord du 25 février 2015, paraphé le 1er mars 2015 par la partie malienne.

De l’avis exprimé par les différentes communautés de l’Azawad, il ressort que ledit projet d’accord n’a pas pris en compte les éléments essentiels des aspirations légitimes des populations de l’Azawad. Cette position a été largement exprimée bien avant la rencontre, à travers des manifestions d’hostilité organisées partout dans l’Azawad et dans les camps des réfugiés.

Après avoir enregistré les analyses, contributions et recommandations des différentes composantes de la population et des structures de Mouvements de l’Azawad sur le Projet d’Accord, la CMA réaffirme son ferme engagement à poursuivre le processus de paix sous l’égide de la médiation internationale.

Elle renouvelle son attachement au respect des engagements pris avec la communauté internationale, dont : le cessez-le-feu du 23 mai 2014 à Kidal et ses modalités d’application du 13 juin 2014, ainsi que l’Accord de cessation des hostilités signé à Alger le 19 février 2015.

Elle réaffirme également sa disponibilité à renforcer sa coopération sur le plan sécuritaire avec les forces internationales présentes sur le terrain.

La CMA estime que le document produit par la médiation constitue une bonne base de travail qui mérite d’être améliorée dans l’intérêt supérieur de la paix.

Lire la suite...

Mort d’un enfant de 6 ans dans la Commune de Tessit

La Coordination des Mouvements de l’Azawad, informe l’opinion publique  nationale et internationale, que suite aux tirs à l’arme lourde par l’armé malienne et ses milices le 10 fevrier 2015 a cote d’un campement nomade à Tindjirindjitane dans la commune de Tessit, un enfant du nom de Intidawalene Ag Aslawa, agé de six(6) ans prit de panique a fuit et a été retrouvé mort ce matin 11 février 2015 à huit (8) km du campement.

La coordination des Mouvements de l'Azawad attire l’attention de la Communauté internationale sur les cas de terreur que l’armée malienne et ses milices continuent d’affliger aux populations de l’Azawad, malgré le processus de paix en cours à Alger.

Lire la suite...

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook