COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD (CMA) COMMUNIQUE n°20/2018

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD
(CMA)
-----------
COMITE DIRECTEUR

COMMUNIQUE n°20/2018

La CMA suit avec une attention particulière et un grand intérêt le déroulement des consultations régionales relatives à la réorganisation territoriale organisées par le Gouvernement du Mali qui se déroulent entre les 13 et 17 Novembre 2018.

Comme précédemment énoncé dans sa déclaration n°19 du 10 courant dans laquelle elle dénonce les carences de procédure initiée par le Gouvernement, la CMA réaffirme que sa participation s’inscrit dans le cadre du respect des engagements consensuels conformément à la tâche n°18 de la Feuille de route du 22 Mars 2018 pour la mise en œuvre du chronogramme d’actions prioritaires endossée par la 23° session du CSA.

Dans le cadre de ces concertations, La CMA se réjouit de l’état d’esprit général qui à prévalu pour leurs tenues dans les Régions de Ménaka, Kidal et Tombouctou malgré toutes les dissensions internes et déplore la discorde qui a empêchée celles de Gao.

La CMA proscrit en vertu de l’Article 1 – Aliéna E de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger la «violence comme moyen d’expression politique », et recommande « le recours au dialogue et la concertation pour le règlement des différends ».
Elle ne saurait cautionner aucune manœuvre dilatoire orchestrée dans le dessein d’empêcher les populations à exprimer librement leurs volonté dans des consultations menées pour tirer bénéfice du contenu du Titre III – Article 6 en son aliéna 7 qui préconise « améliorer la représentation des populations à l’Assemblée Nationale par l’augmentation du nombre des circonscriptions électorales et/ou toutes autres mesures appropriées ».

La CMA appelle tous les intervenants dans ce qui n’est en définitive qu’un projet, à plus de civisme, de sens de responsabilité, de discernement et de concorde pour éviter de raviver les tensions difficilement apaisées.

Au vu de l’atmosphère délétère qui prévaut, la CMA appelle également toutes les parties impliquées dans le processus à prendre toutes dispositions nécessaires afin d’assurer la sécurité et la sérénité des populations qui ne sauraient être prises comme otages de procédures et/ou litiges occultes dans cette phase consultative des concertations.

Fait à Kidal,le 15 Novembre 2018
Le Porte-Parole
Eouari Ibrahim AG EOUEGH

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD (CMA)COMMUNIQUE n°11/2018

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD

(CMA)

COMITE DIRECTEUR

COMMUNIQUE n°11/2018

La CMA conviée à la rencontre de consultations préliminaires sous l’égide du Premier Ministre en date du 09 Novembre 2018 autour des questions de l’heure (réforme constitutionnelle et relecture des textes législatifs à mettre en adéquation avec l’Accord, découpage administratif et territorial, échéances électorales) enregistre et dénonce avec la réserve qui se doit, l’impérissable stratégie de décision unilatérale prisée par la partie gouvernementale s’agissant particulièrement d’enjeux nationaux extrêmement importants et combien sensibles.
Dans le souci constant de partage responsable d’engagements, la CMA exige, conformément à l’esprit et à la lettre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger d’être associée dès le départ à toutes initiatives, élaboration de textes ou projets de lois qui impliquent la responsabilité des parties signataires pour sa mise en œuvre.
Elle confirme néanmoins, accompagner le processus de concertations régionales relatif au découpage administratif se réservant le droit d’intercéder auprès de qui de droit en aval de celles-ci afin d’assurer la concrétisation pragmatique des volontés exprimées par les populations à la base.
La CMA salue le démarrage effectif à Gao, Kidal et Tombouctou du processus de DDR/Intégration pour la transformation des unités du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) en premières unités d’armée reconstituée marquant ainsi un pas important dans la mise en œuvre de la réforme du système de défense et de sécurité prévue par l’APR.
La CMA saisit l’occasion pour inviter toutes les parties prenantes à l’accord pour s’engager avec la fermeté et l’assurance requises, afin d’accompagner les décisions consensuelles arrêtées dans le souci de booster la mise en œuvre diligente de ce dernier, notamment le volet DDR et ses variantes en cours d’exécution afin de traduire le processus en actes concrets et dividendes tangibles résolument inscrits à l’actif de la restauration de la paix.

Fait à Kidal,le 10 Novembre 2018
Le Porte-Parole
Eouari Ibrahim AG EOUEGH

COMMUNIQUÉ N°018/2018/CD -CC-CMA

 

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L'AZAWAD CMA

COMITÉ DIRECTEUR
-Cellule de Communication

COMMUNIQUÉ N°018/2018/CD -CC-CMA

La Coordination des Mouvements de L'AZAWAD a appris avec une grande tristesse et consternation la perte cruelle de Mahamadou Djeri Maiga, ce Mardi 23 octobre 2018 .

Camarade infatigable et loyal, Mahamadou Djeri Maiga est un frère pour tous, car il est d’un humanisme sans faille et d'une très grande générosité. Il a au cours de son parcours toujours investi ses efforts et son engagement pour la cause des opprimés et de ceux dont les libertés ont été bafouées.

Mahamadou Djeri Maiga était le vice président du Mouvement National pour la libération de l'Azawad MNLA et, surtout membre fondateur du MNA( Mouvement National de l'Azawad).

Depuis la signature de l'accord pour la paix le 20 juin 2015, dont il fut un artisan éclairé, il est devenu membre du Comité de suivi de l'accord pour la paix au Mali (CSA) au compte de la CMA. Il a été un leader convaincu et dévoué pour la cause de l'Azawad, il est aussi un excellent pionnier pour le rapprochement entre toutes les communautés. Par sa vision éclairée il a toujours milité pour le dialogue entre les peuples. La CMA ne pourrait cesser de citer vos actions militantes et patriotiques qui ont fait rayonner l'Azawad au plan national et international.

L'Azawad a perdu un de ses plus prestigieux fils, à cet effet la CMA présente ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée et à tout le peuple de l'Azawad. Nous demandons à Qu'Allah l'acceuille dans son paradis éternel.

Kidal le 23 octobre 2018

Pour la CMA

Mohamed Ould Mahmoud
Porte Parole

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad ( M.N.L.A )

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad
( M.N.L.A )
Communiqué de condoléances suite au décès du Vice Président du Mouvement
Mr Mahamadou Djeri Maiga

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad informe avec une très grande tristesse du décès de son vice président Monsieur Mahamadou Djeri Maiga, survenu dans la nuit du 22 Octobre 2018 des suites d’une courte maladie.

Mahamadou Djeri Maiga par ses convictions fermes et son sens élevé de responsabilité aura, depuis la création du MNA ( Mouvement National de l’Azawad) puis au sein du MNLA, profondément marqué la vie politique de l’Azawad. 
Tous ceux qui l’ont approché au sein du MNLA étaient sensibles à sa personnalité.
Son esprit d’ouverture, la force de ses convictions, son autorité morale faisaient de ce militant convaincu de son combat un homme d’union et de conciliation.

Défenseur infatigable de la cause de l’Azawad mais aussi fervent partisan du dialogue, il était entièrement attaché à la défense des libertés et des idéaux de justice. Il l’avait montré dans le combat du MNLA, comme il devait le montrer par la suite pour le retour de la paix et de la réconciliation à travers l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

Mahamadou Djeri Maiga aura été en toute circonstance un grand homme de conviction et sa disparition une perte pour le peuple de l’Azawad en particulier et pour le Mali en général. 
Il était jusqu’à son décès vice président du MNLA et siégeait au sein du Comité de Suivi de l’Accord ( CSA ) comme représentant de la coordination des mouvement de l’Azawad ( CMA ).

A sa famille éplorée, ses proches et à toute la population de l’Azawad, nous adressons nos condoléances les plus attristées.

Kidal, le 23 Octobre 2018
Mossa Ag Attaher
Porte parole

COMMUNIQUÉ N°018 /2018/CD-CC-CMA

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD
(CMA)
-----------
COMITE DIRECTEUR
-----------
Déclaration finale de la Session ordinaire du Comité Directeur de la CMA
L’an deux mille dix huit, les 20, 21 et 22 Octobre se sont déroulés à Kidal les travaux de la session ordinaire du Comité Directeur de la CMA élargi aux coordinateurs des bureaux régionaux, commandants de zones militaires, délégués au sein des structures de suivi et de mise en œuvre de l’Accord.
A l’entame des travaux, il a été procédé à la passation de service entre Monsieur Alghabass AG INTALLA - Secrétaire Général du HCUA comme nouveau Président, succédant ainsi à Monsieur Billal AG ACHERIF – Secrétaire Général du MNLA en fin de mandat.
Les débats ont portés sur différents thèmes, entre autres :

- L’état d’avancement de l’Accord à la lumière de la nouvelle dynamique marquée par la désignation d’un Ministère en charge de sa mise en œuvre et celui de la feuille de route du 22 Mars 2017,

- Les questions politico-institutionnelles

- Les questions défense et sécurité,

- Les questions de développement économique social et culturel

- Les questions de justice, réconciliation et action humanitaire.

Après le discours introductif de Monsieur Alghabass AG INTALLA, président en exercice et les exposés des rapports d’activités des commissions du comité directeur, il a été procédé à la mise en place de deux groupes de travail chargés respectivement d’analyser et proposer des plans d’action quant aux questions politico administratives et de défense sécurité de l’heure.

A l’issue de ces travaux la rencontre :
*se réjouit de l’engagement renouvelé des parties concernées pour la relance de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger,
*salue toutes les initiatives entreprises pour accélérer ce processus afin de combler les attentes des populations,
*accorde toute son attention et s’engage à accompagner les efforts consentis pour traduire en actes concrets les dispositions de la feuille de route du 22 Mars 2018.

Au titre de la mise en œuvre de l’Accord et conformément à la feuille de route du 22 Mars 2018

A/ Questions politiques et Institutionnelles
La rencontre appelle :

*au parachèment de la mise en place des autorités intérimaires au niveau des cercles et Communes en tenant compte des observations de la CMA formulées par correspondance du 06 Août 2018 adressée à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre,
*à l’opérationnalisation du processus par le transfert des ressources et des compétences inhérentes au bon fonctionnement des collectivités,
*à un découpage territorial conformément aux aspirations des populations à la base,
à la conduite des réformes institutionnelles, notamment la révision constitutionnelle, la relecture des codes des collectivités territoriales, la loi sur la libre administration, conformément à l’esprit et à la lettre de l’APR,

B/ Questions de Défense et de Sécurité :
Au titre de la réforme du secteur de défense et de sécurité la rencontre appelle les parties à convenir rapidement d’une architecture institutionnelle régissant la nouvelle armée reconstituée et la police territoriale.

C/ Justice, réconciliation et Questions humanitaires, 
La rencontre :
*salue et loue les efforts humanitaires consentis par tous les pays d’accueil notamment la Mauritanie, le Burkina-Fasso, le Niger et l’Algérie pour l’aide constante accordée à nos réfugiés,
*appelle le Gouvernement du Mali et tous les partenaires pour accélérer les conditions du retour des refugies, notamment la viabilisation des sites d’accueil et l’assistance à leur réinstallation socio-économique,
*invite tous les partenaires et organisations nationales et internationales à plus de transparence et de collaboration avec toutes les parties à l’accord afin d’éviter tous jugements ou conclusions aux préjudices regrettables pour la paix,
*présente ses condoléances aux proches des victimes et condamne toute forme de violence, notamment les assassinats visant de plus les membres de la CMA ainsi que massacre des populations civiles à Ber, Menaka, Indelemane, Amalawlaw, etc..

Elle engage la CMA à œuvrer pour la protection de toutes les populations de l’Azawad contre toutes agressions quels que soient les auteurs ou commanditaires et à promouvoir le vivre-ensemble au profit de tous. 
Au titre du Développement Economique social et culturel
La rencontre :
*réitère les appels de la CMA au Gouvernement du Mali, aux partenaires nationaux et internationaux pour un retour urgent des services sociaux de base, notamment le volet éducation,
*appelle à l’opérationnalisation de la zone de développement par la mise en place urgente des Fonds de Développement Durable (FDD),
recommande un audit des fonds destinés au Programme d’urgence de Relèvement 2015-18,
*saisie la date du 22 Octobre commémorant le 18° anniversaire de la lutte pour l’émancipation de la femme pour rassurer de sa détermination à impliquer les femmes dans toutes les instances de décision. Elle appelle les autres parties à promouvoir les espaces dédiés à la valorisation du rôle des jeunes et des femmes.

Au titre de la réorganisation interne de la CMA
Dans le souci de préserver la cohésion sociale, la rencontre invite également tous les groupes armés non signataires impliqués dans le processus à réinvestir leurs efforts dans leurs regroupements d’origine.

La rencontre décide de la refonte de tout le système de la défense et de sécurité de la CMA en vue de mieux répondre aux défis sécuritaires actuels.
Elle invite également la CMA à redynamiser ses structures centrales, régionales et locales pour une meilleure coordination des décisions 
Par ailleurs, la CMA invite la Plate-Forme à honorer ses engagements de réconciliation conformément à l’accord d’Anefif. 
La rencontre remercie la médiation internationale pour son accompagnement constant en faveur d’une mise en œuvre intégrale de l’accord.

Kidal le 22/10/2018


La Rencontre

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook