Communiqué de la Coordination des Idaksahk

Communiqué de la Coordination des Idaksahk


 de la CMA à Talataye et Meneka, suite au décès du patriarche Alladi AG Alla.

La coordination a  appris avec tristesse la disparition, le 29 septembre 2018, d'une figure emblématique de la résistance Azawadienne et d'un des patriarches de la tribu soeur des Ifoghas, feu Alladi Ag Alla, frère de lutte notre  patriarche Ilyassa Ag Ayouba.

En cette douloureuse circonstance, la Coordination tient à saluer, la mémoire de cet illustre  qui aura marqué par sa détermination et sa sagesse les premières heures de la lutte du peuple Azawadien des années soixante.

Avec son décès, le peuple Azawadien vient de perdre une conscience morale et une icône de la lutte pour son émancipation.

Par la voix de  la Coordination des Idaksahak de la CMA à Talataye et Menaka, la communauté Idaksahak toute entière  adresse ses condoléances les plus attristées  à tous les azawadiens, en général et la tribu des soeur des Ifoghas, en particulier.

 A la famille de l'illustre disparu, elle  assure  sa plus profonde compassion.

Puisse Allah l'accueille dans son paradis, aux côté de tous nos martyrs.

Amine.

Pour la Coordination,

Son Porte Parole,

Saleh Mohamed Ahmed Abba

COMMUNIQUÉ N° 016CD/2018-CC-CMA

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L'AZAWAD CMA

COMITÉ DIRECTEUR 
Cellule de Communication

COMMUNIQUÉ N° 016CD/2018-CC-CMA

La Coordination des Mouvements de L'AZAWAD (CMA ) informe l'opinion nationale et internationale, que depuis un certain temps, ses responsables civils et militaires font l'objet d'attaques et d'assassinats ciblés. Deux semaines après l'assassinat du commandant de bataillon MOC CMA Saloum Ould Mbeqhi, ce jour 28 Septembre 2018, le coordinateur régional CMA de Tombouctou Monsieur Ahma Ag Mohamed Ali a fait l'objet d'une tentative d'assassinat au bord de sa voiture par des individus inconnus et armés.

Face à cette recrudescence de la violence dans les villes, la CMA appelle toutes les parties à redoubler d'efforts pour assurer la sécurité des populations.

La CMA condamne avec la dernière rigueur cette attaque barbare et lâche, et demande la mise en synergie des efforts de tous pour identifier et neutraliser les auteurs de ces actes lâches et ignobles.

Kidal le 28 Septembre 2018

Pour la CMA

Mohamed Ould Mahmoud

Porte Parole

COMMUNIQUÉ N°015/2018-CC-CMA

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L'AZAWAD CMA

COMITÉ DIRECTEUR 
-Cellule de Communication

COMMUNIQUÉ N°015/2018-CC-CMA

La Coordination des mouvement de l'AZAWAD informe l'opinion publique nationale et internationale que dans la journée du 27 septembre 2018, des soldats français de l'opération barkhane, ont fait une descente musclée dans les locaux du bureau régional de la CMA à Ménaka, procédant à l'arrestation de huit(08) combattants qui étaient venus rendre visite au bureau. A l'issu de cette opération, la CMA déplore des dégâts matériels : dont un véhicule endommagé et un important équipements de bureau détruit.

La CMA condamne le terrorisme sous toutes ses formes, et rappelle par la même occasion, qu’elle a été victime à plusieurs reprises ces derniers temps de ces actes barbares et lâches. Par conséquence, la CMA lance un appel pressant aux autorités Françaises et aux responsables militaires de l'opération Barkhane, de prendre les dispositions pour observer le respect des droits des populations et leur intégrité.

Kidal le 28 Septembre 2018
Pour la CMA

Mohamed Ould Mahmoud

Porte Parole

COMMUNIQUÉ N°014/2018-CC-CMA

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L'AZAWAD CMA

COMITÉ DIRECTEUR 
-Cellule de Communication

COMMUNIQUÉ N°014/2018-CC-CMA

C'est avec une grande tristesse et amertume que la Coordination des Mouvements de L'AZAWAD (CMA) a appris l'assassinat des notables :

1) MOHAMED AG ALJIMIT
2) SAÏD OULD CHEIKH

Devant leur commerce à Kidal ce jour 22 Septembre 2018 par deux individus non identifiés à moto. Ces deux notables sont connus de tous pour leur humanisme et pacifisme, sans aucun antécédent ni histoire confuse. A cet effet, la CMA condamne avec la dernière rigueur cet acte lâche et barbare, qui ne restera pas impuni.

La CMA présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées et à toutes les populations de l'Azawad , et assure par la même occasion que des enquêtes et des poursuites seront entreprises pour identifier et mettre hors d'état de nuire les auteurs de cet acte crapuleux.

Kidal le 22 septembre 2018

Pour la CMA

Mohamed Ould Mahmoud

PORTE PAROLE

COMMUNIQUE N°013/2018/CD-CC-CMA

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD (CMA)

COMITE DIRECTEUR
Cellule de Communication

COMMUNIQUE N°013/2018/CD-CC-CMA

La Coordination des Mouvements de L'AZAWAD (CMA) enregistre avec satisfaction la remise en liberté de son Chef d’Etat-major Général/Adjoint, le Colonel Ibrahim Handa arrivé à Bamako le 13 du mois courant dans le cadre des sessions ordinaires du Sous-comité Défense et Sécurité du CSA au sein duquel, il siège au nom de la CMA.

La Coordination des Mouvements de l’Azawad remercie tous les intervenants à quel que niveau que ce soit dans le règlement de cet épisode regrettable pour leur haut sens de responsabilité et de clairvoyance.

Cependant, la CMA reste très embarrassée autant par les motifs que par le style utilisé pour cette arrestation arbitraire. Cette situation ambigüe qui fausse toute lecture saine et logique de son besoin et de son timing est de nature à compromettre les efforts consentis pour le retour de la confiance entre les parties à l’accord.

La CMA mesure l’obsolescence du dispositif sécuritaire de ses cadres tant politiques que militaires qui œuvrent dans les instances crées par l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger prenant ainsi d’énormes risques pour que la paix soit réelle.

A cet effet, la CMA se trouve dans l’obligation de demander devers qui de droit la création d’un statut protégeant ses membres jusqu’à fin de mission.

Conformément à la lettre et à l’esprit de l’accord, la CMA réitère son engagement pour soumettre sans complaisances toutes ou parties de ses composantes manifestement justiciables suivant les règles de l’art juridique, dans la dignité, le respect des droits humains et de son intégrité physique.

D’autres parts, au moment où l’ensemble des acteurs du processus sont appelés à mettre en synergie leurs efforts afin de s’attaquer aux fondamentaux de l’accord et construire la concorde nationale, la CMA dénonce avec la dernière rigueur toutes tentatives ou comportements tendant à saborder cette dynamique de quelles qu’origines soient-elles.

Enfin la CMA rappelle son sens élevé de responsabilité et son engagement constant pour la défense des droits des populations de l’Azawad, qu’elle exhorte à plus de mobilisation et de sérénité en vue de créer les conditions idoines de mise en œuvre intégrale de l’accord.

17 September 2018.

Pour la CMA

Mohamed Ould Mahmoud

PORTE PAROLE

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook