Réaction du MNLA liée aux événements du 17 Mai 14 de Kidal

Réaction du MNLA liée aux événements du 17 Mai 14 de Kidal

Le MNLA dément avec vigueur avoir été coupable de quelques exécutions sommaires que ce soient lors de la prise du gouvernorat de Kidal à la suite de l’agression malienne du 17 Mai 14. Ceci est attesté par le témoignage sur RFI des ex prisonniers libérés par le MNLA, le samedi 24 Mai 2014.

Le MNLA rappelle les faits suivants :

Les fonctionnaires morts au gouvernorat l’ont été pendant les affrontements entre les forces armées maliennes et les forces de l’Azawad. De plus, les blessés du gouvernorat qui ont été transportés au camp II pour être soignés par la MINUSMA n’ont fait état d’aucune ex écution.  Des notes trouvées dans un journal manuscrit  récupéré dans le camp I et tenu à coup sûr par un malien en uniforme font état des morts du gouvernorats sans aucune mention d’execution.

Par ailleurs, les vingt huit ( 28 ) personnes que le MNLA a capturé à la prise du gouvernorat ont été remises à la MINUSMA et au C.I.C.R le 19 Mai 2014 saines et sauves et sans aucune contrepartie. Elles n’ont pas été exécutées. Au contraire elles ont ete traitées selon les conventions de Genève regissant les prisonniers de guerre. Cette remise a été précédée de celle de quatre ( 4 ) blessés au CICR et à la MINUSMA.

Soucieux de rétablir la vérité, le MNLA acceuille favorablement la venue d’une équipe d’investigation spéciale et se tient à sa disposition pour les besoins de l’enquête.

Kidal, Le 26 Mai 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de la Communication

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook