Jeudi, Juillet 31, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

COMMUNIQUÉ DE PRESSE n°24 du 3 août 2012

Le Conseil Transitoire de l'Etat de l'Azawad (CTEA) informe l'opinion nationale et internationale que pour des raisons humanitaires, nous avons libéré un prisonnier de guerre malien ce vendredi 3 août 2012 par l'intermédiaire du CICR.

Lire la suite ...

   

Chassez le naturel, il revient au galop !

Le MNLA était informé des implications directes de plusieurs acteurs étrangers et nationaux aux côtés des terroristes dans l’attaque de Gao, véritable tentative de le décapiter.

Aujourd’hui, c’est le Premier Ministre malien, en personne, qui vient d’en donner les preuves le 28 juillet 2012 sur les antennes de la télévision nationale.

En somme, le Gouvernement malien, aujourd’hui, comme hier sous Amadou Toumani Touré (A.T.T.), continue de pactiser avec le Diable et Satan, perpétuant une dangereuse politique pour la Sous - Région et le Monde.

Lire la suite ...

   

COMMUNIQUÉ DE PRESSE n°23 du 25 juillet 2012

Rencontre du MNLA à Ouagadougou

 

Des membres du CTEA (organe exécutif du MNLA), des représentants des cellules extérieures du MNLA, des cadres et des représentants de la société civile de l'Azawad se sont réunis à Ouagadougou du 23 au 25 juillet 2012. L'objectif de cette rencontre est de faire l'évaluation de la situation actuelle politique et sécuritaire de l'Azawad et de prendre des dispositions urgentes pour l'atteinte des objectifs du MNLA.

Lire la suite ...

   

Manipulation, quant tu nous tiens

Quand est-ce que le Gouvernement du Mali pourrait remiser définitivement les vieilles et  oh! combien  anachroniques habitudes  de manipulation  de l’opinion publique ? Celles-là   mêmes  qui ont réussi  inlassablement à présenter le Mali au monde entier, comme modèle de  démocratie en Afrique, exécrable mensonge, qui a fait dire à un Premier Ministre  Français  abusé, en visite au Mali, devant l’Assemblée Nationale : « tout ce que je peux vous  dire, c’est que votre  Président  est un démocrate ». Une insulte pour les Maliens.

La réalité dépasse  la  fiction !

Aujourd‘hui tout le monde sait à  quoi s’en tenir  à  propos de la démocratie  malienne .

C’est ainsi que toute une kyrielle de partis, d’associations… sont présentés à la presse pour exprimer des  pseudos  revendications et donner le  change à l’opinion publique.

Il en est de même de la presse, dont les organes ne peuvent nullement éditer un quelconque article, sans autorisation préalable de Koulouba .

C’est dans ce registre qu’il faut inscrire ces soi-disant ressortissants du Nord, des Arabes, faute de ceux du sud, de l’Est, de l’ouest, du centre, des Dogons, des Bambaras, et j’en passe, tous abonnés aux grandes manœuvres des détournements des deniers publics, inconditionnels des prédateurs qui ont gouverné le Mali depuis 20 ans.

Les pseudos représentants des Arabes (Carama) l’ont appris à leurs dépens, il y a quelques jours, à Nebkate  Lahwache, où les populations les ont ouvertement lynchés .

D’ailleurs pour bien comprendre l’étendue de la  supercherie, il faut constater que tout ce beau monde, prend soin toujours,  de se présenter  en  grand boubou  et turban, la seule  preuve de légitimité  qui leur reste.

La quasi totalité de ces tristes acteurs de basse comédie, sont depuis longtemps domiciliés à Bamako, même  lorsqu’ils ont, par copinage et complaisance, acquis le statut d’élus de l’Azawad.

Voilà pourquoi, nous disons à tous que l’ère des parodies est révolue.

Les nouvelles Autorités du Mali se doivent de tirer les leçons du passé.

Le 20 juillet 2012

Hamma Ag Mahmoud

Membre du Conseil Transitoire de l'Etat de l'Azawad

chargé des affaires étrangères et de coopération internationale

   

Page 36 sur 61