Mardi, Septembre 23, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Communiqué N°21 du 9 juillet 2012

Le MNLA informe l΄opinion publique internationale, les Nations Unies, l΄Union Européenne, la France, les Etats Unis d΄Amérique, toute la Communauté Internationale, que certains Etats qu’on appelle pays du « champ », continuent de déstabiliser l’Azawad.

A la réunion de la CEDEAO, du 7 juillet 2012 à Ouagadougou, une délégation du MUJAO était invitée, après celle d’Ançar Eddine, qui a séjourné dans la même capitale, au moment où ses forces militaires perpétuaient leurs crimes dans l'Azawad.

Outre la présence d’officiers supérieurs d'un des pays du « champ » dans l’Etat Major allié de l’AQMI, du MUJAO, d’Ançar Eddine, au moment de l’agression du CTEA (MNLA) à GAO les 26 et 27 Juin 2012, nous apprenons qu’une délégation de ces mouvements, séjourne actuellement dans la capitale de ce pays sur invitation de son gouvernement.

Force est de constater que les prises d’otages des responsables de ce pays voisin par les terroristes ne sont plus à l’ordre du jour !

A toutes ces grandes manœuvres des pays du "champ", il faut ajouter que notre voisin multiplie les conciliabules avec les pseudo représentants de la société civile de l’Azawad, minutieusement choisis parmi les complices de Monsieur Amadou Touré, ceux-là mêmes qui ont dilapidé les financements destinés à nos populations.

De quel droit ?

Comme si cela ne suffit pas, nous apprenons que le Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies à Dakar, a mis en mission un collaborateur pour peaufiner le plan de la future médiation du même pays voisin dans le conflit entre les autorités maliennes et le MNLA.

La mission a servi tout simplement à préparer les contacts souhaités par notre voisin, à l’exclusion du MNLA.

Il faut rappeler que ce Monsieur à qui l’on doit d’avoir organisé les détournements des milliards affectés au Commissariat au Nord, le sabordage des Accords de 1992 et l’amnistie des criminels de guerre, avec son ami, le chef du Ci-devant Ançar Eddine, est très proche des milices de la drogue et de leur chef le Colonel Ould Meydou, tous deux membres influents du MUJAO.

Faut-il croire que certains pays n’hésitent plus à créer ouvertement le chaos dans l’Azawad.

Reste à savoir à quelles fins ?

 

Fait près de Gao le 9 juillet 2012

Moussa Ag Assarid

Membre du Conseil Transitoire de l'État de l'Azawad (CTEA)

Chargé de l'information et de la communication

   

COMMUNIQUÉ N°20 du 6 juillet 2012

Les sacrifices pour la liberté et la dignité du peuple de l'Azawad dans toute sa diversité sont immenses et n'ont pas de prix. Nous rendons hommage à tous ceux qui ont donné leur vie pour l'Azawad. Leur combat ne sera pas vain et nous ne les oublierons jamais et gare à ceux qui tenteront de trahir leur sang.

Nous sommes profondément outrés d'apprendre qu'un État allié des autorités maliennes poursuit ses agissement malsains pour contrer et saboter le combat noble et légitime du peuple de l'Azawad. Des responsables du groupe terroriste MUJAO séjournent actuellement dans la capital de ce pays sur l'invitation de ses autorités. C'est là une complicité avérée avec le terrorisme.

Nous menons une longue lutte de plus de 50 ans et après avoir bouté l'armée malienne hors de l'Azawad, nous n'accepterons jamais aucun agresseur de notre peuple. Les groupes terroristes qui parsèment aujourd'hui notre Azawad se seront combattu jusqu'au bout avec la dernière rigueur. Ils n'ont pas leur place parmi nous.

Nous espérons que le monde libre va en fin se réveillé et comprendre que le seul rempart contre le terrorisme dans l'Azawad est le MNLA. Nous avons la motivation et la connaissance parfaite du terrain.

Comme dit un écrivain, "chaque jour nous faisons un peu plus, l'impossible prend juste un peu de temps".

 

Fait à Gao, le 6 juillet 2012

 

Moussa Ag Assarid

Membre du Comment Transitoire de l'Azawad (CTEA)

Chargé de l'information et de la Communication

   

COMMUNIQUÉ N19 26-06-2012

Conseil Transitoire de l'Etat de  l'Azawad

Unité - Libérté - Justice


Le Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA) et le Conseil Transitoire de l'État de l'Azawad (CTEA) présentent ses condoléances les plus attristées et sincères à la famille d'Idrissa Oumorou lâchement assassiné par des éléments non identifiés le lundi soir 25 juin 2012 à Gao. Nous souhaitons également un prompt rétablissement à tous les blessés suite à la manifestation de ce jour.


Le MNLA et le CTEA condamne avec la dernière rigueur ces actes crapuleux qui visent à remettre en cause tout le travail de cohésion sociale et de réconciliations nationales de tous les Azawadiens que nous avons entrepris depuis plusieurs mois et qui commencent à donner des résultats encourageants.
Ce mardi matin après l'enterrement de notre frère regretté feu Idrissa Oumorou, une marche a sillonné la ville de Gao avec dans les mêmes cortèges le drapeau du Mali et celui des jihadistes. C'est encore une fois une provocation.

Lire la suite ...

   

Membres du Conseil Transitoire de l’Etat de l’AZAWAD (CTEA)

 

Le 7 juin 2012, le MNLA a mis en place un Conseil Transitoire de l’Etat de l’AZAWAD (CTEA) de 28 membres dont la composition est la suivante :

1. Président :

Monsieur Bilal AG ACHERIF

2. Vice-président :

Monsieur Mahamadou DJERI MAIGA

3. Secrétaire  à la Présidence

Monsieur Mahmoud AG AGHAL

4. Chargé des affaires Etrangères et de la Coopération Internationale

Monsieur Hamma AG MAHMOUD

5. Chargé de la Défense Nationale

Colonel Mohamed AG NAJIM

6. Chargé de l’Administration du Territoire

Monsieur Alla AG ELMEHDI

7. Chargé de la Sécurité Intérieure

Colonel Hassane AG FAGAGA

8. Chargé de l’Economie et des Finances,

Altanata AG EBALAGH

9. Chargé de l’Information de la Communication

Monsieur Moussa AG ASSARID

10. Chargé de la justice

Monsieur Saïd BEN BELLA

11. Chargé du Commerce et des Transports

Monsieur Bilal AG OUSMANE

12. Chargé de l’orientation et de la Prédication Islamique

Monsieur Abdallah AG ALBACKAYE

13. Chargé des Mines, de l’Energie et de l’Eau

Monsieur Ahmed Mohamed AG GUIDI

14. Chargé de la télécommunication et des Nouvelles Technologies

Monsieur Mohamed Lamine Ould AHMED

15. Chargé des Azawadi de l’Extérieur, des Droits de l’Homme et de l’Action Humanitaire

Monsieur Ibrahim AG MOHAMED ASSALEH

16. Chargé de la santé et des Affaires sociales

Monsieur Habitika AG ASSAMADO

17. Chargé de l’Education

Monsieur Abdoulkarim AG MATAFA

18. Chargé de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche

Monsieur Ghabdi AG MOHAMED IBRAHIM

19. Chargé de la Cohésion Sociale, du Règlement des conflits et de la Réhabilitation de l’Autorité Coutumière

Monsieur Mohamed Ousmane AG MOHAMEDOUNE

20. Chargé de la Jeunesse et des Sports

Monsieur Mohamed Zeyni Aguissa MAIGA

21. Chargé de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme

Monsieur Alwadeghat AG SARAKHATOU

22. Chargé de l’Environnement

Monsieur Baye AG DICKNANE

23. Charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille

Madame Nina Wallet INTALLOU

24. Chargé des Domaines de l’Etat, du Foncier et de l’Urbanisme

Monsieur Akli Iknane  AG SOULEYMANE

25. Chargé Fonction Publique Emploi et formation professionnelle

Monsieur Abdoulaye SEYDOU DICKO

26. Porte Parole du Conseil

Hama AG SIDAHMED

27. Chargé des anciens combattants, des Martyrs et des Victimes de guerre

Youssouf AG ACHEICK

28. Chargé du Plan et de la Statistique

Assarid  AG MOHAMED

 

Le CTEA est chargé de la mise en œuvre de la politique générale de l’Etat de l’AZAWAD en matière de développement, de la défense, de la sécurité, de la politique extérieure, de l’éducation, de la cohésion sociale et de la gestion du territoire.

Le CTEA est l’interlocuteur de l’Etat de l’AZAWAD tant au plan national qu’international. Il privilégie le dialogue et le développement des relations avec les Etats, institutions et organisations internationales.

Le CTEA reste ouvert à l’ensemble des composantes sociales et compétences de l’AZAWAD en vue de contribuer à la construction de l’Etat de l’AZAWAD.

 

Le Secrétaire Général

 

Bilal AG ACHERIF

   

Page 40 sur 61