Jeudi, Août 21, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Violents combats en cours entre les forces de l'Azawad et le MUJAO à Tabankort

Violents combats en cours entre les forces de l'Azawad et le MUJAO à Tabankort

 

Le mouvement National de Libération de l'Azawad informe l'opinion nationale de l'Azawad et la communauté internationale que des combats opposent actuellement les forces de l'Azawad aux forces obscurantistes du MUJAO aux alentours de la ville de Tabankort.

Nos forces ont été la cible d'une embuscade tendue par le MUJAO mais ont vite repris le dessus sur l'ennemi.

Les combats continuent et nous reviendront en details sur la suite de ces affrontements.

Kidal le 24 Mai 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Kidal est desormais sous contrôle des forces de l'Azawad

 

Kidal est desormais sous contrôle des forces de l'Azawad

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad informe l'opinion Nationale de l'Azawad et l'opinion Internationale que suite à l'agression et à l'attaque de nos positions par l'armée malienne tot ce matin, l'ensemble des positions occupées jusqu'ici par les Forces Armées Maliennes sont à present sous le contrôle des forces combattantes de l'Azawad.

Ainsi, le ford Millitaire, le camp I bastion principal des forces maliennes, et l'ensemble des positions de la ville de Kidal sont à present sous le contrôle des force de l'Azawad.

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad rappelle que les forces de l'Azawad ont subit pendant une quinzaine de minutes les attaques sans réagir c'est à ce moment que nous avons compris qu'aucun autre choix nous est laissé que le recours à nos armes pour assurer notre legitime defense.

La coordination des mouvements de l'Azawad informe la communauté Internationale que les prisonniers faits aujourd'hui lors des combats sont tous des militaires et seront traités comme prisonnier en strict respect des conventions internationales.

Les Mouvements de l'Azawad réaffirment leur entière disponibilité à aller vers des négociations politiques sérieuses pour trouver enfin une relles solution politique basée sur un engagement sincère de toutes les parties.

Tout au long des combats, nous avons encourager la MINUSMA à recevoir tous les soldats maliens desarmés qui souhaitaient trouver refuge aupres des forces Internationales.

Les mouvements de l'Azawad appellent la communauté internationale à tout mettre en oeuvre pour assurer la protection des populations de l'Azawad en territoire sous contrôle malien contre toute tentative de représailles de la part de l'armée malienne défaite.

Kidal le 21 Mai 2014

Mossa Ag Attaher

chargé de communication

 

   

Violation du cessez-le-feu : l’armée malienne déclara la guerre

Violation du cessez-le-feu : l’armée malienne déclara la guerre

Suite à l’attaque menée ce matin par l’armée malienne contre la ville de Kidal, le MNLA informe l’opinion nationale de l’Azawad et l’opinion internationale que les autorités malienne ne lui laissent aucun autre choix que le recours à la guerre. Nous rappelons que ce sont les forces armées maliennes qui ont violé, ce matin à 10h30, le cessez-le feu négocié dimanche dernier avec les forces internationales en présence à Kidal.

Etant donné les offensives militaires menées contre les positions des forces de l'Azawad, la répression sanglante des populations civiles, les constantes provocations de l’armée malienne et maintenant les attaques à l’arme lourde sur la ville de Kidal, sans tenir compte, ni des populations civiles, ni même de l’hôpital, les forces de l'Azawad considèrent qu’ils sont en situation de guerre déclarée avec l’armée malienne et prennent acte du refus des autorités maliennes à aller vers de véritables négociations de paix.

Le MNLA prend à témoin les instances internationales de  la situation de guerre que lui impose l’arme malienne, et ce, en dépit de ses engagements internationaux et des accords préliminaires de Ouagadougou.

Le MNLA informe par ailleurs que les seules forces armées en action actuellement à Kidal sont les forces armées de l’Azawad et les forces maliennes. Les forces de la Minusma et de Serval, n’ont pour l’instant pris position pour aucun des camps. Cependant, ils se sont rendues à l’évidence et ont dument constaté que la violation du cessez-le-feu relève de la responsabilité exclusive de l’armée malienne.

Les mouvements de l'Azawad, en position de légitime défense, sont en droit et en devoir de protéger le peuple de l’Azawad contre les agressions de forces armées maliennes.

Pour l’heure les combats sont encore en cours. Après les tirs de missiles et d’obus sur la ville, les combats sont maintenant en face à face entre les forces armées maliennes et les forces armées de l’Azawad.

Nous reviendrons plus tard sur les bilans...

Kidal, le 21 mai 2014

Mossa Ag Attaher,

Chargé de communication et porte-parole du MNLA

   

Appel! l'armée malienne massacre tire à larme lourde sur la ville et la population de Kidal

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad Informe l’opinion Nationale de l’Azawad et la communauté Internationale que tot ce matin l'armée malienne a ouvert le feu à l'arme lourde sur la ville de Kidal et sur les positions des mouvements de l'Azawad.

La coordination des mouvements de l'Azawad en résistance à Kidal prend à temoin la communauté Internationale de cette flagrante violation et informent qu'ils opposeront une légitime defense à cette flagrante agression.

Aujourd'hui le regime malien est est entrain de massacrer la population de Kidal, de la bombarder aux missiles et aux mortiers.

Les mouvements de l'Azawad tiennent à mettre la communauté internationale devant ses responsabilités pour mettre fin a ce massacre et à cette campagne d'extermination dont sont actuellement victimes les populations à Kidal.

Nous prenons à témoin particulièrement la MUNISMA et la force Serval qui ont été témoin de toute notre bonne volonté quand nous avons libéré sans condition les prisonniers de guerre pris sur le front de bataille et de notre acceptation de céder prochainement le gouvernorat afin qu'il mettent en evidence la mauvaise volonté du regime de Bamako.

Kidal le 21 Mai 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

 

 

 

 

 

Cette campagne d'extermination et genocidaire

   

Page 5 sur 61