Dimanche, Septembre 21, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Déclaration des Secrétaires Généraux

Mouvement National de libération de l'azawad

Haut conseil pour l'unité de l'azawad

Mouvement arabe de l'azawad

 

 

Déclaration des Secrétaires Généraux

L'analyse de la situation sécuritaire sur le territoire de l'Azawad, amène à constater une circulation  anarchique des armes et une multiplication des groupes armés. Ces groupes armés issus de l'Azawad et de l'extérieur, qui sont hors processus, constitue un facteur d'insécurité dans l'Azawad et pour ses populations.

Les mouvements de l'Azawad, après constat dans les villes et sur tout le territoire, lancent un appel à toutes personnes et à tous  groupes armés hors processus qu'ils ont la liberté de choisir en trente (30) jours, soit d'ici le 29/06/2014, le ralliement à l'un des  trois (3) mouvements officiels de l'Azawad : le MNLA, le HCUA ou le MAA.

Toute personne et groupe armé qui n'auront pas fait leur choix à cette date seront responsables de toutes décisions qui seront prises à leur encontre.

La présente de déclaration des mouvements de l'Azawad est un gage de leur  volonté d'asseoir une sécurité réelle pour les azawadiens. A cet effet il est demandé à la population d'apporter leur contribution pour la réussite de cette démarche et à la communauté internationale de maintenir son encouragement et d'apporter son assistance.

 

 

Pour  MNLA :                                     Pour le HCUA :                                              Pour le MAA :

Bilal Ag ACHERIF                            Alghabass Ag INTALLA                           Sidi Brahim Ould SIDATI

   

Declaration finale de la jeunesse Imajaghan de Menaka

Bureau regional de Menaka

Rencontre des responsables du mouvement National de libération de l‘Azawad MNLA et la jeunesse Imajaghan (KEL TALATAYTE, KEL AHARA, KEL TADJIWALT….) reunus le 27 Mai 2014 au siege de Mouvement de Menaka sous le thème :(Ralliement des jeunes Imajaghan de Menaka officiellement au rangs de MNLA)

 

Declaration  finale de la jeunesse Imajaghan de Menaka

 

Nous jeunes de la communauté Imajaghan  de Menaka  déclarons ce qui suit

1)   Avoir pris l’engagement de rejoindre officiellement les rangs des forces armées et de sécurité du Mouvement national de libération de l Azawad MNLA

2)   Notre profond attachement aux principes et aux objectifs du Mouvement National de Libération de l’AZAWAD MNLA

3)   Notre attachement aux institutions du MNLA .

4)   Nous rejetons toutes formes de présence administrative ou militaire du Mali  sur le territoire de l AZAWAD en général et dans la région de Menaka en particulier jusqu’après la signature d’un accord définitif de règlement du conflit qui oppose l’AZAWAD au Mali depuis plus d’un demi siècle.

5)   La liste des éléments et armements sera établie ultérieurement

 

Fait  a  Menaka , le 28 mai 2014

Ont signé

Pour le MNLA                                                                             pour la jeunesse imajaghen

Col : Mohamed Rhissa  Ag Mohamed Saleh                       Aljawaden Ag Essène

   

Réaction du MNLA liée aux événements du 17 Mai 14 de Kidal

Réaction du MNLA liée aux événements du 17 Mai 14 de Kidal

Le MNLA dément avec vigueur avoir été coupable de quelques exécutions sommaires que ce soient lors de la prise du gouvernorat de Kidal à la suite de l’agression malienne du 17 Mai 14. Ceci est attesté par le témoignage sur RFI des ex prisonniers libérés par le MNLA, le samedi 24 Mai 2014.

Le MNLA rappelle les faits suivants :

Les fonctionnaires morts au gouvernorat l’ont été pendant les affrontements entre les forces armées maliennes et les forces de l’Azawad. De plus, les blessés du gouvernorat qui ont été transportés au camp II pour être soignés par la MINUSMA n’ont fait état d’aucune ex écution.  Des notes trouvées dans un journal manuscrit  récupéré dans le camp I et tenu à coup sûr par un malien en uniforme font état des morts du gouvernorats sans aucune mention d’execution.

Par ailleurs, les vingt huit ( 28 ) personnes que le MNLA a capturé à la prise du gouvernorat ont été remises à la MINUSMA et au C.I.C.R le 19 Mai 2014 saines et sauves et sans aucune contrepartie. Elles n’ont pas été exécutées. Au contraire elles ont ete traitées selon les conventions de Genève regissant les prisonniers de guerre. Cette remise a été précédée de celle de quatre ( 4 ) blessés au CICR et à la MINUSMA.

Soucieux de rétablir la vérité, le MNLA acceuille favorablement la venue d’une équipe d’investigation spéciale et se tient à sa disposition pour les besoins de l’enquête.

Kidal, Le 26 Mai 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de la Communication

   

Remise du gouvernorat de Kidal par le MNLA à la Communauté internationale.

Remise du gouvernorat de Kidal par le MNLA à la Communauté internationale.

Le 14 Novembre 2013, sous la pression de la Communauté Internationale, le MNLA remettait le gouvernorat de Kidal à la MINUSMA. C’était pour manifester, une fois de plus, la volonté de contribuer à la réussite du processus enclenché le 18 Juin 2013 à Ougadougou.

Par mesure de prudence, et connaissant parfaitement les habitudes des Forces armées Maliennes, le MNLA a suggéré à la MINUSMA l’installation d’un dispositif d’interposition entre le gouvernorat et les positions du MNLA toutes proches. Aucune suite n’a été donnée à cette suggestion.

Six mois après, le 17 Mai 2014, c’est à partir du même gouvernorat que les Forces Armées Maliennes ont délibérément ouvert le feu sur les positions du MNLA. La MUNISMA a été immédiatement saisie par le MNLA à qui elle a demandé de calmer ses troupes pendant qu’elle allait essayer de calmer le coté malien. Cela a réussi pendant un temps très bref; mais apparemment la partie malienne n’a pas voulu obtempérer et les combats ont repris de plus belle toute la journée. La suite est connue. Les forces Armées Maliennes ont été mises en déroute et depuis lors le gouvernorat est sous le contrôle du MNLA.

Le MNLA rappelle à la bienveillante attention de la Communauté Internationale, qu’aucune convoitise particulière ne le pousse vers le gouvernorat de Kidal. Mais celui ci s’est revelé, comme redouté le 14 Novembre 2013, une menace constante pour la sécurité des population et du MNLA à Kidal.

En dépit de tout cela, encore une fois, pour donner des preuves de bonne volonté à la Communauté Internationale, le MNLA a decidé de remettre le gouvernorat le 20 Mai 2014 à la MINUSMA qui en avait été informée .Jusqu’au 21 Mai 2014, aucune suite n’a été donnée.

Malheureusement, ce même 21 Mai 2014, tôt le matin, l’armée malienne a lancé un assaut général sur les positions du MNLA, du MAA et du HCUA à Kidal. Là encore la suite est connue.

Aujourd’hui encore une fois de plus, pour prouver sa bonne volonté dans la recherche de la paix, le MNLA décide de remettre le gouvernorat à la Communauté Internationale tout en souhaitant que ce bâtiment ne soit plus une menace pour la sécurité des populations et des mouvements de l'Azawad.

Kidal le 25 Mai 2014-05-26

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Page 6 sur 61