Jeudi, Avril 24, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Libération des otages Français d'Arlit

Mouvement National de Libération de l’Azawad

°°°°°°°°°

MNLA

Unité – Liberté – Justice

 

Libération des otages Français d'Arlit


Le mouvement Nationale de Libération de l’Azawad a appris avec satisfaction la libération des quatre otages français enlevés au Niger et  détenus depuis 3 ans dans le sahel par AQMI.

Le MNLA félicite les parents des otages, le peuple français et son président pour l’issue heureuse trouvée à ce douloureux évènement.

Ouagadougou le 29 Octobre 2013

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Attentat suicide à Tessalit

Mouvement National de Libération de l’Azawad

°°°°°°°°°

MNLA

Unité – Liberté – Justice

 

Attentat suicide à Tessalit

 

Le MNLA a appris avec tristesse que dans la matinée de Mercredi 23 Octobre 2013 un attentat à la voiture piegée a visé un camp militaire Tchadien dans la zone de Tessalit faisant des morts et des blessés.

Le Mouvement National de Liberation de l'Azawad témoigne en cette douloureuse occasion sa solidarité avec le peuple frère du Tchad et à sa tête le président Idriss Debi et condamne toute forme de violence telle quelle soit.

Le MNLA demeure résolument engagé à combattre toute forme de terrorisme et d'extrémisme dans notre région.

Kidal le 23 Octobre 2013

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Engagement volontaire et disponibilité au dialogue

Mouvement National de Libération de l’Azawad

°°°°°°°°°

MNLA

Unité – Liberté – Justice

 

Engagement volontaire et disponibilité au dialogue


A l’issue des assises tenues à Ouagadougou, du 10 au 12 octobre 2013, par ses instances dirigeantes et de tous ses organes décisionnels au terme desquelles le MNLA a entamé sa propre autocritique ainsi qu’une profonde réflexion sur les futures étapes du processus devant aboutir à un reglement juste et équitable à la la crise, le MNLA tient à réaffirmer sa ferme volonté et sa détermination à faire avancer les négociations engagées avec le Gouvernement malien de manière à promouvoir une solution rapide à cette problématique qui puisse satisfaire toutes les parties concernées.

Et c’est la main tendue et dans un esprit d’apaisement et avec bon Coeur que le MNLA envisage les prochaines étapes des négociations censées reprendre à partir du 10 novembre 2013.

Le MNLA tient, néanmoins, à attirer l’attention de l’opinion publique internationale que certains milieux malintentionnés cherchent à lui faire endosser régulièrement la responsabilité de certains actes auxquels il est complètement étranger dans le but manifeste de porter prejudice à son image de mouvement aspirant noblement aux valeurs de la paix et de la convivialité étant entendu que ces manoeuvres n’ont d’autre but que de casser l’harmonie qui caractérise tant les populations de l’Azawad et de semer le doute dans les esprits.

Ouagadougou le 20 Octobre 2013

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Declaration finale journées de concertations du MNLA

Mouvement National de Libération de l’Azawad

°°°°°°°°°

MNLA

Unité – Liberté – Justice

 

 

Déclaration finale des journées de concertation du MNLA


Les 10, 11 et 12 octobre 2013 se sont tenues à Ouagadougou des journées de concertations du Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA).

Ont participé  à ces journées, des responsables des différents organes du MNLA:

- Les membres du Conseil Transitoire de l'Etat de l’Azawad/CTEA;

- Des représentants du Conseil Révolutionnaire ;

- Des représentants du conseil Consultatif ;

- Des officiers supérieurs de l’Etat Major Général des forces armées du MNLA ;

- Des représentants des cellules extérieures et bureaux régionaux du MNLA ;

-Des personnes ressources et leaders d'opinions de l'Azawad.

Ont pris part à la séance d'ouverture, des représentants du HCUA (Haut Conseil pour l'Unité de l'Azawad) et du MAA (Mouvement Arabe de l'Azawad).

Les travaux ont regroupé plus d’une cinquantaine de  participants, sous la présidence du Secrétaire Général du MNLA, Président du CTEA, Monsieur Bilal Ag Achérif.

La rencontre a pour objectif de mener des réflexions autour de la redynamisation des organes du MNLA  et de la vision politique dans le contexte actuel pour une meilleure prise en compte des attentes des populations à la base.

Dans son discours d'ouverture, le Président du CTEA a fait un état des lieux mettant en évidence les principaux défis et contraintes et a expliqué que seul un congres est habilité à statuer sur la forme de l’Etat et le contenu de la plate forme.

Des commissions de travail sur des thématiques présentées et analysées en plénière ont permis de parvenir aux résultats suivants:

- La gouvernance, la gestion, la vision et la stratégie du MNLA ont été ouvertement débattues.

- Sur la question de la vision politique, les participants ont réaffirmé leur attachement à un système d’autogestion de l’Azawad.

- Les participants ont insisté sur la nécessité d’améliorer la gouvernance et la gestion du Mouvement.

Ils ont  recommandé de consolider et d’accroitre la mobilisation du peuple de l’Azawad autour des idéaux du Mouvement.

Les participants ont réaffirmé leur attachement indéfectible à la paix et au règlement politique du conflit.

Concernant les relations avec les autres Mouvements de l'Azawad, le MNLA a salué la disponibilité du HCUA et du MAA à harmoniser leurs points de vue, notamment, à l’occasion  de la rencontre prévue le 20 octobre prochain, dans la perspective des futures négociations. Le MNLA lance un appel à tous les Mouvements de l’Azawad à unir leurs efforts pour la résolution politique et durable du conflit.

Les participants rejettent catégoriquement la tenue des assises du Nord, les Etats généraux de la décentralisation, l’organisation des élections législatives et municipales avant la signature d’un accord politique de paix.

Les participants regrettent le non respect de l’accord s’exprimant par des violations répétées des  termes de son application et en appellent au parties garantes de veuillez à son application. Ces violations s’expliquent par le non respect du cessez le feu, les arrestations arbitraires, la non libération des prisonniers et la lenteur dans la mise en œuvre du cantonnement.

Les participants ont renouvelé leurs remerciements au médiateur de la CEDEAO, Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso et au Peuple du Burkina Faso.

 

Fait à Ouagadougou, le 12 octobre 2013

 

Le rapporteur

Ousmane Ag Dalla

   

Page 7 sur 54