Mardi, Juillet 22, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Le MNLA reçu en audience par le ministère Russe des affaires Etrangères

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad informe l'opinion nationale de l'Azawad et l'opinion Internationale qu'une délégation du mouvement conduite par son secrétaire général, son excellence Bilal Ag Acherif, et a été reçue en audience ce jour Vendredi 14 Mars 2014 à Moscow par son excellence Monsieur Mikhail BAGDANOV, vice-ministre Russe des affaires étrangères et envoyé spécial du président Poutine pour l’Afrique et le proche orient, assisté de ses collaborateurs chargés de l’Afrique.

 

Cette audience s'inscrit dans la démarche constante et résolue du Mouvement National de Libération de l'Azawad à accompagner le processus politique enclenché depuis la signature de l'Accord-cadre signé à Ouagadougou en Juin 2013 et celle de continuer à porter le message du peuple de l'Azawad partout, particulièrement auprès des pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU, dont ceux qui y ont un droit de veto.

 

Les discussions qui se sont déroulées dans une atmosphère conviviale ont porté essentiellement sur les questions liées à la problématique de l'Azawad et au conflit qui l'oppose au gouvernement du Mali.

La délégation du MNLA a procédé à un exposé explicatif et détaillé de la situation de l'Azawad. Toutes les causes du conflit ont été exposées au gouvernement de la fédération Russe. Les causes historiques, politiques, sociales et culturelles des soulèvements récurrents et de la souffrance du peuple de l'Azawad ont fait l'objet de larges échanges.

 

Le président de l'exécutif du MNLA, Mr Bilal Ag Acherif, a clairement exprimé l'urgence et la nécessité de trouver une solution par la voie du dialogue politique à ce conflit qui n'a que trop duré. Il a réaffirmé la disponibilité du MNLA à œuvrer dans la voie des négociations politiques pourvue que celles-ci soient basées sur une volonté franche et sincères de toutes les parties.

 

Le vice-ministre Russe des affaires étrangères a remercié la délégation du MNLA pour le niveau élevé des échanges et l'a invité à persévérer dans la voie de la solution politique négociée. Il a par ailleurs réaffirmé la disponibilité du gouvernement fédéral Russe à accompagner toutes les parties pour une solution juste, équitable et durable de la crise.

 

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad adresse ses vifs remerciements au peuple de la fédération Russe et à son gouvernement pour l’accueil et l’hospitalité qui leur a été réservé tout au long de son séjour.

Moscow le 14 Mars 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Aucune dissidence, aucune division au sein du MNLA

 

Mouvement National de Libération de l’Azawad

°°°°°°°°°

MNLA

°°°°°°°°°

Unité – Liberté – Justice

C’est avec surprise que le MNLA a appris que l’un de ses anciens membres, en l’occurrence Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, a déclaré dans les colonnes de Jeune Afrique, qu’il entrait en dissidence afin de créer une «coalition » en vue de « débloquer les négociations » et « tendre la main au président IBK ».

Tout d’abord, le MNLA tient à préciser qu’en dehors de la défection de la seule personne d’Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, le Mouvement n’a enregistré aucune dissidence au sein de son Bureau politique.  Au contraire, le MNLA, fort de ses expériences passées et conscient de l’impérieuse nécessité de sa totale cohésion est plus que jamais soudé autour de sa principale revendication qui demeure l’aboutissement d’un accord sur un cadre institutionnel et juridique spécifique à l’Azawad.

D’autre part, il convient de préciser que la direction du MNLA a été récemment mise dans l’obligation de relever Ibrahim Ag Mohamed Assaleh de ses responsabilités politiques au sein du Mouvement en raison principalement de son non respect des textes, conduite et ligne directrice du mouvement et de sa proximité grandissante avec Bamako. Or, toute initiative prise à l’insu du MNLA, et à plus forte raison en commun accord avec le gouvernement de Bamako, n’est pas de nature à susciter la confiance car, faut-il le rappeler, l’Azawad et Bamako restent en état de belligérance tant que les deux parties ne trouvent pas d’accord final sur un cadre institutionnel et juridique pour l’Azawad.

Enfin, l’annonce d’une dissidence depuis Bamako, prétendant  de surcroit créer une organisation politico-militaire à partir de l’étranger, ne peut se targuer d’une quelconque crédibilité. Le Mouvement national de libération (MNLA) rappelle qu’il est le fruit d’une très large concertation entre tous les enfants de l’Azawad et ayant pris naissance à Zakak, dans le cœur de l’Azawad. Le MNLA ne répond à aucun autre agenda en dehors de celui du peuple de l’Azawad qui vient encore de lui rappeler ses profondes aspirations, comme cela a été récemment le cas à l’occasion du 8 mars 2014.

En effet, en ce jour symbolique de la journée internationale de la femme, les azawadiennes,  brandissant haut et fort le drapeau de l’Azawad ont, encore une fois, crié au monde entier les aspirations du peuple de l’Azawad à vivre dans la liberté, la paix et la dignité, comme elles le font inlassablement depuis deux ans, y compris au détriment de leur vie. Le MNLA tient à leur rendre l’hommage qui leur est dû et leur témoigner sa plus profonde reconnaissance.

Kidal le 11 Mars 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Le commandant membre de la commission de vérification des accords Ahabi Ag Ahmeyad gravement blessé

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad informe l'opinion de l'Azawad et l'opinion internationale que dans la soirée de ce Mardi 04 Mars 2014 Le commandant du MNLA Ahabi Ag Ahmeyad membre de la commission de vérification des accords de Ouagadougou a été gravement blessé suite à des tirs ciblés de l'armée malienne en présence des forces de la MINUSMA.

Le commandant Ahabi Ag Ahmeyad a été blessé alors qu'il est désarmé et en sortant de son domicile dans le centre ville de Kidal.

Le MNLA condamne par la dernière rigueur cette énième provocation de guerre de l'armée malienne  et informe les forces de la MINUSMA et les forces Internationales en présence que ce crime odieux ne restera pas impunis.

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad lance un appel à toutes ses forces combattantes à être prêtes à toutes éventualité et décrète à partir de cet instant l'Etat d'urgence dans toutes les zones sous son contrôle.

Kidal le 04 Mars 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

 

 

 

 

   

Visite d'Etat d'une délégation du MNLA en Mauritanie et au Niger

 

Du 25 Février au 1er Mars 2014, des délégations du Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA) conduites par le Secrétaire Général, Président du Conseil Transitoire de l'Etat de l'Azawad (CTEA), Son Excellence Monsieur Bilal Ag Acherif, se sont successivement rendues en Mauritanie et au Niger sur invitation des plus hautes autorités de ces deux Etats.

Etape de la Mauritanie:

Le Secrétaire Général du MNLA, Président du Conseil Transitoire de l'Etat de l'Azawad (CTEA) a été reçu par Son Excellence Monsieur Mohamed Abdoul Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie et Président en exercice de l'Union Africaine. Les échanges ont essentiellement porté sur le processus de paix et de négociations enclenché entre les azawadiens et la partie malienne et la sécurité dans la région;

Les deux Parties ont convenu de la nécessité d’aller rapidement aux négociations sérieuses avec le gouvernement du Mali sous la supervision de la communauté internationale pour aborder les questions de fond. Cependant, Son Excellence Bilal Ag Acherif a mis l’accent sur l’intérêt de tenir ces négociations hors du Mali. Pour cela, il sollicite l’appui de Son Excellence Mohamad Ibn Abdel Aziz pour en convaincre l’autre partie belligérante.

L’amélioration des conditions de vie des refugiés vivant en Mauritanie a été largement évoquée. Le chef de l’Etat S.E Ibn Abel Aziz rassure qu’il portera une attention particulière sur la question de réfugiés.

S.E Bilal Ag Acherif a rencontré les officiers du mouvement venus le rencontrer à Nouakchott. Ils ont discuté des questions militaires spécifiques et ont profité pour s’informer de tout le processus et de la vie du mouvement en général.

La tournée du Secrétaire Général, Président du Conseil Transitoire de l'Etat de l'Azawad (CTEA) en Mauritanie s'est achevée par une rencontre avec la société civile azawadienne, les cadres et leaders des mouvements azawadiens en Mauritanie, auxquels la situation et le contexte des négociations ont été largement expliqués. La délégation a aussi recueilli l'opinion des participants à cette rencontre tendant à parvenir à une paix durable entre les azwadiens et la partie malienne.

Etape du Niger:

La délégation du MNLA, conduite par son Secrétaire Général, Président du Conseil Transitoire de l'Etat de l'Azawad (CTEA) a été reçue successivement par le Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, le Premier Ministre et le Président de la République du Niger.

Les échanges ont porté essentiellement sur le renforcement des relations entre le MNLA et les autorités nigériennes.

Le Président Nigérien, Son Excellence Monsieur Issoufi Mahamadou a notifié au Secrétaire Général du MNLA, Président du Conseil Transitoire de l'Etat de l'Azawad (CTEA) la position du Niger, relative au maintien et au soutien de la médiation de la CEDEAO à travers Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso. Le Président nigérien a expliqué que son pays est prêt à accompagner le processus de médiation sans pour autant jouer le rôle de médiateur. Il a enfin prôné une solution définitive dans le cadre du respect de l'intégrité territoriale du Mali tout en travaillant main dans la main avec tous les acteurs de ce processus pour un équilibre entre le Nord et le Sud du Mali dans l'unité et pour l'unité du Mali.

Le Président du Niger a informé le Secrétaire Général du MNLA de son initiative à organiser un forum au Niger à partir du 17 Mars 2014 auquel il souhaite la participation du MNLA devant réunir la société civile du nord mali, les autorités maliennes et les mouvements azawadiens en vue de rapprocher leurs points de vie. Cette initiative nigérienne est une contribution au processus de recherche d'une solution durable à la crise. Les contours de ce forum ont été largement revus par la délégation au cours de deux audiences avec le Premier Ministre du Niger, Son Excellence Monsieur Birgi RAFFINI qui a promis de transmettrer au MNLAl es termes de référence pour mieux comprendre ce forum.

La situation des réfugiés azawadiens au Niger a été abordée avec les autorités car constituant l'un des soucis majeurs et une préoccupation du Secrétaire Général du MNLA.

Dans l'ensemble, la délégation est répartit satisfaite de l'accueil et des résultats des échanges avec les autorités des Etats visités. Les différentes rencontres ont permis de raffermir et d’accroitre les relations entre le MNLA et les autorités de ces Etats.

Ouagadougou le 02 Février 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Page 8 sur 60