Mercredi, Septembre 17, 2014

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Bilan humain des combats du 17 Mai à Kidal

Bilan humain des combat qui ont opposé les forces combattantes de l’Azawad à l’armée malienne le 17 Mai 2014

Le mouvement National de Liberation de l’Azawad informe l’opinion Nationale de l’Azawad et l’opinion Internationale que dans les combats de resistence et de legitime défense qui l’ont opposé à l’armée malienne  à Kidal le 17 mai 2014 ; le bialn humain à ce jour est le suivant :

-       Une dizaine de soldats malien morts

-       30 prisonniers dont deux blessés remis au CICR

-       le directeur régional de Kidal, un préfet, le conseiller du gouverneur et 24 Soldats dont des officiers, des hommes de rang et des cadres d’administration.

Le MNLA s ‘engage à tout mettre en œuvre pour un traitement humain de ces prisonniers de guerre conformément au droit humanitaire International consacré.

Le Mouvement National de Liberation de l’Azawad rappelle qu’il est plus que jamais ouvert au Dialogue et à une résolution politique négociée au conflit qui oppose l’Azawad à l’Etat central du Mali et invite les autorités de Bamako à mettre fin aux provocations et aux discours va-t-en guerre relayés par leur gouvernement.

Le MNLA rappelle la disponibilité des forces combattantes de l’Azawad à rester sur leurs position sans en occuper de nouvelles à condition que la partie gouvernementale arrête ses agressions et ses attaques militaires contre nos positions. La population civile est invitée au calme et à la retenue.

Kidal le 18 Mai 2014-05-18

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

 

   

Le gouvernorat de Kidal passe sous copntrole des forces de l’Azawad

Le gouvernorat de Kidal passe sous copntrole des forces de l’Azawad

Le MNLA informe l’opinion national de l’Azawad et l’opinion internationale qu ‘apres les violents combats qui ont opposé les forces de l’Azawad en legitime défense à l’arméee malienne dans la journée du 17 Mai 2014, le gouvernorat de Kidal est passé sous le contrôle des forces de l’Azawad.

Les forces de l’Azawad en legitime défense ont tenu à défendre leurs positions et assurer la protection de la population tout au long des combats qui ont emaillé cette journée.

A l’heure ou nous rédigeons ce communiqué les forces armées maliennes en débandade continuent à larguer des obus et roquettes sur la ville sans tenir compte des populations civiles .

Le bilan provisoire en debut d'apres midi se presente comme suit:

- 4 soldats maliens morts

-Un blindé et deux vehicules 4X4 détruits;

- D'importantes quantités d'armes et de munitions récupérées.

Du cote des forces de l'azawad nous déplorons un blessé en soin actuellement et lui souhaitons prompt rétablissement.

Toutes les positions désormais récupérées seront défendues contre toute attaque ennemi et toute tentative de l’armée malienne de les récupérer sera consideré comme une nouvelle déclaration de guerre.

Le MNLA rappelle qu’il a usé de toute sa patience pour éviter la recrudescence de la violence mais face à l’attaque frontale des forces maliennes et à ses multiples provocations et arrogance,il n’a eu d’autres choix que celui de défendre ses hommes, ses positions et les populations civiles.

Le MNLA salut le courage des vaillants combattants de l’Azawad et de son digne peuple et les invite à persévérer dans la voie de la lutte sans faille.

Vive le peuple de l’Azawad

Vive les forces combattantes de l’Azawad

Kidal le 17 Mai 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Violents combats à Kidal entre les forces de Azawad et l’armée malienne.

Violents combats à Kidal entre les forces de Azawad et l’armée malienne.

Le MNLA informe l’opinion nationale de l’Azawad et l’opinion internationale que l’armée malienne a engagé très tot ce matin un assaut contre les mouvements de l’Azawad sur toutes les positions qu’ils occupent à Kidal.

Les forces combattantes de l’Azawad en position de legitime défense n’ont eu d’autre choix que de se défendre et défendre la population civile livrée à la barbarie de l’armée malienne en soif de vengeance.

Le Mouvement National de Liberation de l’Azawad prend à témoin la communauté internationale de la flagrante provocation du gouvernement malien et de son armée et invite les forces internationales en présence sur le terrain d’assumer toute leur responsabilité pour assurer la protection des populations civiles.

Les forces combattantes de l’Azawad tous mouvements confondus protegeront leurs positions et répondront à toute attaque de l’armée malienne et ce tant que l’Etat de belligérance persistera.

Kidal le 17 Mai 1014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

   

Manifestation populaire a Kidal contre l’arrivée du premier ministre malien et graves violations

Manifestation populaire a Kidal contre l’arrivée du premier ministre malien et graves violations à l’encontre des manifestants

 

Ce vendredi 16 mai 2014, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Kidal contre l’arrivée annoncée du Premier Ministre Malien

 

Les manifestants s’etaient d’abord dirigés vers l’aéroport pour s’opposer à l’atterrissage de l’avion transportant une délégation des officiels maliens en prélude à l’arrivée du chef du gouvernement du Mali où ils se sont heurtés à un grand dispositif de sécurité de la MINUSMA et de la force Serval.

 

De violentes échauffourées ont émaillé la journée, suite à l’intervention de l’armée malienne, qui a tiré à balles réelles sur des manifestants pacifiques. Les forces internationales en presence ont elles aussi fait un usage disproportionné de la force contre des paisibles citoyens, chose qui ne fait que renforcer le climat de méfiance et la difficulté de la poursuite du processus de paix.

Le bilan à la fin de la jounée est : plus de vingt(20) manisfestants blessés et quatre (4) arrestations.

Le MNLA prend à témoin la communauté internationale de l’attitude arrogante  du gouvernement Malien et de ses forces présentes à Kidal. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que le déploiement d’un nombre aussi important de membres du gouvernement du Mali dans le contexte actuel sur un terrain  encore en état de belligérance n’a pour but inavoué que de détourner l’attention sur la gravité  d’une crise qui perdure déjà et pour laquelle aucune démarche sérieuse n’est encore entamée par les autorités de Bamako.

Kidal le 16 Mai 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication du MNLA

   

Page 9 sur 61