Lundi, Avril 21, 2014

Résolutions et recommandations générales du Congrès

2ème CONGRES ORDINAIRE DU MOUVEMENT NATIONAL DE LIBERATION DE L’AZAWAD
(MNLA)
Résolutions et recommandations générales du Congrès
Les 08, 09 et 10 janvier 2013  s’est tenu à Tinzawatane le 2ème congrès ordinaire du mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) dont les thèmes sont les suivants :
-           Présentation des rapports d’activités des différents organes du MNLA,
-          Relecture et actualisation des statuts et règlement du MNLA,
-          Mise en place des différents organes du MNLA,
-          Validation de la plateforme de revendication,
-          Organisation de l’armée du MNLA,
-          Désignation des membres de la commission de négociation.
  • Considérant le faible dynamisme qui frappe et affecte dangereusement les activités du MNLA,
  • Considérant la non-adaptation au contexte actuel  des statuts et règlement du MNLA,
Le Congrès recommande la redynamisation immédiate de l’ensemble des structures du MNLA et salue l’actualisation des statuts et règlement du mouvement.
  • Considérant aussi l’insuffisance de la sensibilisation et de l’animation des populations sur les objectifs du MNLA et les contraintes du moment.
Le Congrès invite le CTEA à créer rapidement les bureaux régionaux et leur démembrement dans l’Azawad,
  • Considérant le disfonctionnement provoqué par le caractère ethnique et tribal de l’armée du MNLA et à l’appartenance quasi-totale du matériel militaire à certains combattants,
Le Congrès exige la restructuration rapide des forces armées de sécurité du mouvement,
La redynamisation et le respect absolu des règles de discipline et de déontologie militaire.
  • Constatant les faibles ressources matérielles et financières dont dispose le MNLA et la nécessité d’instaurer un système de gestion basé sur la rigueur, la transparence et l’équité,
Le congrès recommande l’adoption d’une politique de recherche de financement à l’intérieur et à l’extérieur soutenue par une gestion suivie et rigoureuse.
  • Considérant que le capital social constitue le socle fondamental  de la force du MNLA et que cette force ne peut être réelle que s’il ya une cohésion social totale,
  • Considérant que la paix, la sécurité et le développement  sont indissociables et indispensables pour un peuple quel qu’il soit,
  • Considérant que le peuple de l’Azawad est  victime d’une exploitation abusive de la diversité ethnique et tribale de nos populations en les opposant les une aux autres depuis l’époque coloniale à nos jours,
  • Constatant que depuis plusieurs années, l’Azawad est devenu un terrain des conflits divers ayant entrainé l’arrêt quasi-totale de toutes activités,
Le congrès recommande vivement l’instauration d’une paix durable par le renforcement de la cohésion sociale à travers des rencontres intra et inter communautaires et insiste sur la nécessité de préserver et de renforcer les biens historiques entre nos communautés.
  • Considérant la confusion et l’incompréhension constatée actuellement dans la pratique de l’islam,
  • Considérant que l’islam est une religion de tolérance et de non-violence,
Le Congrès lance un appel solennel à tous les musulmans de l’Azawad à maintenir leur pratique d’islam conformément à la sunna du prophète Mohamad (Paix et Salut sur lui)
  • Vu le constat fréquent d’un manque regrettable et dangereux de civisme dans le comportement quotidien d’un grand nombre de citoyens de l’Azawad, notamment les jeunes,
Le congrès invite les leaders communautaires et les responsables civils et militaires du MNLA à privilégier dans leurs programmes et activités l’éducation et la formation civique.
  • Considérant l’anarchie et l’indiscrétion constatées dans les communications à travers des personnes non mandatées  par le mouvement,
Le Congrès  exige de maitriser et de centraliser davantage la politique de communication du mouvement.
  • Considérant les relations du MNLA avec l’extérieur,
Le congrès souhaite la redynamisation fructueuse de sa coopération internationale.
  • Considérant les conditions de vie difficile et le mauvais encadrement dans certains camps de refugiés,
  • Considérant la situation de précarité dans laquelle vivent les populations de l’intérieur de l’Azawad,
Le Congrès recommande au CTEA d’assurer en collaboration avec le pays d’accueil un suivi régulier de la situation dans les camps des réfugiés et de lancer un appel aux organisations humanitaires afin de venir en aide aux populations de l’Azawad.
  • Considérant que la menace d’intervention armée étrangère  est plus préoccupée par le terrorisme international que par la nécessité de régler définitivement le conflit qui oppose l’Azawad au Mali,
  • Considérant que les conséquences négatives d’une guerre sont généralement difficiles à mesurer et ses risques d’enlisement sont souvent élevés,
Le congrès recommande la recherche d’une solution politique négociée pour le règlement définitif ce conflit.
  • Considérant le manque d’histoire écrite de la lutte du peuple de l’Azawad pour sa dignité et son histoire,
  • Considérant le nombre important d’azawadiens morts pour la libération de l’Azawad,
Le congrès engage les intellectuels et toutes les personnes ressources pour une reconstitution de l’histoire de l’Azawad et recommande l’ouverture d’un répertoire des martyrs morts pour la cause de l’Azawad et la réhabilitation de quelque uns de ces martyrs tels que : Ingonna Ag Mohamad Ahmad, Fihroun Ag Alinsar, Chabboun Ag Fandagamou, Alla Ag Attaher, Ghabidine Ould Sidi Mohamad Alkounti, Mohamad Ali Ag Attaher, Barka Ag Acheick, Boncana Adrawi Maiga et Ibrahim Ag Bahanga,
Le congrès